France-Rio | Visite guidée Rio de Janeiro

Pourquoi ne pas vous laisser guider par un guide qui connaît comme ça poche Rio, plutôt que de perdre votre temps ! N'hésitez pas à programmer votre journée, je me ferai un plaisir de vous guider à travers tous Rio.


19/09/2017

Visite guidée Rio de Janeiro

Visite guidée Rio de Janeiro

Pourquoi ne pas vous laisser guider par un guide qui connaît comme ça poche Rio, plutôt que de perdre votre temps ! N'hésitez pas à programmer votre journée, je me ferai un plaisir de vous guider à travers tous Rio.

Visite des plus belles plages de Rio

Une randonnée au bord des plages de Rio, c'est ce qu'il y a de plus commun, pourtant, celle que je vais vous présenter sont bien différentes. On a souvent du mal a distingué s'il s'agit d'une plage des Seychelles ou de Rio. En effet, Rio a sans aucune comparésont les plus belles plages du monde. Bon, je ne vous parle pas de Copacabana et Ipanema-Leblon, qui sont splendides pour des plages urbaines. Non, là, je vous parle du paradis sur la terre. Il suffit de regarder les photos sur la galerie un peu plus bas sur la page pour comprendre. Assez de cachoterie, on ne va pas jouer a cache cache toute la journée, ses plages magnifique à Rio en zone ouest, sont Prainha et Grumari.

Prainha, c'est juste après la fin de plage de Recreio. Il suffit de monter une petite pente et pour arriver sur une plage toute petite, presque minuscule. Petite par la taille, grande par sa beauté. Les plus grands surfeurs de Rio se donnent rendez-vous tous les weekends. Au final, on pourrait la comparer à ces plages qui existe que dans les films. Sauf que cette fois, elle est bien réelle.

Si vous êtes un athlète de surf, comme mon fils Enzo, la randonnée pourra se cumuler avec une sortie de surf. Il faut à peine 30 minutes pour atteindre Prainha à pied en partant du final de la plage de Recreio. Quand je dis 30 minutes, c'est pour les grands marcheurs, je veux bien vous rajouter 10 minutes de plus pour les marcheurs qui ne sont pas pressés et qui aiment profiter du paysage.

L' extension de plage de Prainha est de 0,7 km. Sur le bord de route, sur la gauche, nous pouvons contempler l'horizon de l'océan atlantique. Sur la droite, c'est le vert non pas de l'Amazonie , mais le vert de la forêt du parque municipal écologique de Prainha. Prainha est un sanctuaire encore préservée, de sable blanc et propre eau cristalline pour la baignade. L'infrastructure de la plage est petite avec seulement ses deux kiosques.

Déclaré zone de protection de l'environnement en 1987, la plage Grumari a maintenu son aspect rugueux avec de l'eau très verte et claire. Tout comme Prainha, elle est aussi un sanctuaire préservé. Elle a environ 4 km de long et est sûrement l'une des plus belles plages de Rio de Janeiro. Cette plage a aussi des vagues parfaites pour le surf.

Le paysage est formé par des collines couvertes de végétation du marais salé et l'accès est par la route goudronnée qui relie Prainha à Barra de Guaratiba.

Ce n'est qu'en 1970 que cette route fut ouverte qui relit Recreio à la Prainha et Grumari. Pour finir en beauté, une petite baignade ne serra pas de trop. Cette pose s'effectue au début de la plage de Grumari. C'est là que la plage est la plus exceptionnelle. Ses rochers sur le sable nous confondent avec les Seychelles. Il faut se pincer la peau, pour se dire que nous sommes au Brésil et que Rio de Janeiro nous offre le plus beau. Vous souhaitez lors de votre prochain voyage à Rio, venir faire une randonnée sur ses plages, alors contactez-moi.

Randonnée jusqu'au Corcovado

Monter à pied jusqu'au Corcovado est sans aucun doute une de mes randonnées préférées. Il existe plusieurs chemins pour y parvenir. Tout du moins, vous pouvez aller au départ du petit train le "Bondino", et faire la monter. Qui est relativement dangereuse. Dangereux pour des raisons de sécurité avec le train et en plus, c'est une région qui est cerclée par beaucoup de favelas. Le chemin que je vais vous proposer en est tout autre.

Départ au "alto na boa vista - Praça Afonso Viseu". Se trouve également l'entrée du parque de Tijuca cotê "Florestal". Direction "Paineiras". Nous avons plusieurs options, soit rester sur la route, et nous montons jusqu'au Corcovado, soit nous rentrons dans la forêt. Ce deuxième choix est le plus sympa. Mais pour ce faire, il faut vraiment connaitre les lieux. En effet, le risque est important de se perdre. Inutile de vous rappeler que la forêt de Tijuca est la forêt la plus grande urbaine du monde.

La randonnée est très agréable, malgré parfois des petites pentes à affronter. Mais l'objective de voir le Corcovado est de taille et nous rappel que c'est une monté unique. Peu de personnes prennent ce chemin, car il faut en connaître les lieux. Sur le chemin de la route des "Paineiras", aujourd'hui beaucoup d'athlète brésiliens se sont m'y au Vélo. En pleine forêt, le temps semble s'être arrêté. Juste le vent et les petits bruits des oiseaux vous accordent un moment de vacarme discret.

Une fois la visite du Corcovado terminé, notre randonnée n'est pas finie. Il faut revenir à notre point de départ. Le plus souvent, du fait que les jambes commencent à se faire lourd, je choisis de revenir en prenant la route. C'est un avantage, car la vue est aussi magnifique. On aperçoit au loin, la zone sud ; Ipanema, Leblon, le lagoa... Une vue imprenable, et pour combler le tout, un petit rafraichissement se terminera sous une cascade. Vous souhaitez réaliser cette randonnée, n'hésitez pas à me contacter.

Le Parc de Tijuca

Situé au cœur de Rio de Janeiro, avec accès par la zone Nord, Sud et Ouest, le parc national de Tijuca protège la plus grande forêt urbaine du monde replanté par l'homme, avec une extension de 3.953ha de Forêt Atlantique. Il est le parc national le plus visité du Brésil, recevant plus de trois millions de visiteurs par an, entre les Brésiliens et les étrangers de tout âges.

Christ Rédempteur

Le Christ Rédempteur (O Cristo Redentor) est une grande statue du Christ dominant la ville de Rio de Janeiro au Brésil, du haut du mont du Corcovado. Elle est devenue au fil des ans un des emblèmes reconnut internationalement de la ville, au même titre que le Pain de Sucre, la plage de Copacabana ou le carnaval de Rio.

Classé monument historique depuis 1973, le Christ du Corcovado est l'un des endroits touristiques les plus fréquentés de Rio.

Le Corcovado

Le Corcovado (« bossu » en portugais) est l'un des nombreux reliefs de la ville de Rio de Janeiro. Il s'élève à 710 mètres d'altitude. Il est célèbre pour accueillir en son sommet la statue du Christ Rédempteur, l'un des principaux symboles de la ville et du pays, et pour offrir une vue sur l'ensemble de la zone sud de la ville. Radonnée jusqu'au Corcovado

Visite du centre historique de Rio

Visitez le centre historique à Rio, n'est pas une simple petite ballade. Connaitre les lieux sont indispensables, car le centre est grand, et pour pouvoir aller d'un endroit à un autre, il faut y aller à pied. C'est une visite ou l'on doit être chausser avec une bonne paire de tennis et non pas en Havaianas. Cette escapade, j'ai dû la faire plus de cent fois. En été, vers le mois de décembre, le centre, c'est un four à ciel ouvert. Je commence toujours ma visite par la place XV. C'est là que se trouve les féries pour faire la traversée Rio Centre Niterói. Nous pouvons apercevoir une superbe vue de la baie dans face, et un peu plus prêt l'île fiscale.

Après cette mise en bouche, je poursuit la visite en allant vers la rue Rio Branco. De là, je vais m'engouffrer dans la rue Uruguaiana, s'y trouve un marché populaire, on y trouve de tous. C'est très braillant, on pourrait confondre les lieux avec la Thaïlande. Les touristes sont enchantés, car souvent, ils achètent des petites babioles, des souvenirs pour deux fois rien. Ce n'est pas encore l'heure de la pose, je poursuis donc vers un autre quartier vers Cinelandia ou se trouve le Théâtre municipal.

La visite est déjà à son comble, et va devenir une apothéose quand j'arrive à L'arc de Lapa. Dans une rue qui s'engouffre, je poursuis ma visite vers le fameux escalier multicolore Selarón.. Ce site nous redonne le sourire et un peu d'énergie. C'est un quartier sensible, il met arriver de poursuivre mon chemin vers Santa Teresa toujours à pied. Pour des raisons de sécurité, je vous recommande encore une fois, soit d'y aller en Taxi, soit d'y aller avec un guide. Le chemin n'a qu'une succession de marche et ce chemin est encerclé de favelas. La visite se poursuit à la Cathédrale Saint-Sébastien. C'est leur de la pose, un repas bien mériter nous attendent. De ce fait, je reviens vers la rue Rio Branco. Mon choix est vite fait, avec une churrascaria bon marcher. Un buffet d'assortiment de chaud et froid, plus des viandes à volonté font office de plaisir et des vacances réussis. C'est le meilleur moment de la journée, pour les amateurs de gastronomie.

Lapa

Lapa est un quartier de Rio de Janeiro situé entre Santa Teresa et le Centre. On y trouve notamment les fameuses arches de Lapa sur lesquelles passent le Bonde Elétrico (Bondinho). Ces arches sont un ancien aqueduc qui fut reconverti avec l’arrivée du tramway. C’est l’un des quartiers les plus animés en fin de semaine avec beaucoup de musique dans les bars et sur la place qui jouxte les arches. On peut y écouter de la Samba, du Forró, de la Música Popular Brasillera, mais également la musique électronique et le rock 'n' roll. Au cours des dernières années, la région s'est imposée comme une destination incontournable pour les touristes étrangers dans la ville.

Escalier Selarón

L'escalier Selarón, est une voie publique en escalier située entre les quartiers de Santa Teresa et Lapa.
Attraction touristique de la ville, l'escalier a la particularité d'être orné, sur toute sa longueur, de plus de 2 000 carreaux de faïence venant de 120 pays différents. L'escalier est une œuvre de l'artiste d'origine chilienne Jorge Selarón (1947-2013), résident du quartier et arrivé au Brésil en 1983, qui a décoré plusieurs lieux publics de Santa Teresa et de Lapa. Elle a été réalisée à l'occasion de la coupe du monde de football de 1994. Visite du centre historique.

Santa Teresa

Santa Teresa est un quartier sur les hauteurs de la Zone Centrale de Rio de Janeiro. Il prend son nom du couvent des Carmélites dédié à Santa Teresa d'Avila. Il connut un grand essor au XIXe siècle est continue à ce jour de présenter un grand intérêt artistique, culturel et touristique. L'image du quartier est fortement associée au petit train électrique (Bondinho) qui en parcourt les axes principaux et le relie au centre. Santa Teresa est bordé par les quartiers de Centro, Lapa, Cidade Nova, Rio Comprido et Catumbi dans la Zone Centrale, Laranjeiras, Cosme Velho, Botafogo, Catete, Gloria dans la zone sud, et Alto da Boa Vista dans la Zone Nord. Visite du centre historique

Cathédrale Saint-Sébastien

La cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro est l'un des principaux sanctuaires catholiques de la ville de Rio de Janeiro, au Brésil.
Édifice atypique construit de 1964 à 1976, elle est représentative du courant brutalise de l'architecture moderniste. Ses lignes avant-gardistes ne sont pas sans rappeler les pyramides précolombiennes, symbole d'union entre ancien et nouveau monde.
La cathédrale Saint-Sébastien (dite également cathédrale métropolitaine) est le siège de l'archidiocèse catholique de Rio de Janeiro.

La visite touche à sa fin, cependant malgré les jambes lourdes, il va falloir faire encore un petit effort. Direction vers le musée d'hier et d'aujourd'hui. Un petit bijou d'architectures. Ce musée et ses alentours ont été rénovés pour Après les JO de Rioles JO de 2016. En marchant dans le prolongement des anciennes docs, des fresques de peintures énormes nous éblouissent et nous obligent a sortir nos appareils photos pour immortaliser cet art. Pour conclure cette visite exceptionnelle, je reviens sur mes pas, en m'attardant quelques minutes devant l'église de Candelaria. C'est presque fini, j'en rajoute avec une visite à la brasserie Colombo. Le temps d'apprécier à la fois des pâtisseries et une architecture sublime. Je suis un des rares guides francophones, qui vous propose cette visite en centre historique à pied, et en plus en privatif.

Musée de Demain

Le Musée de Demain ( Museu do Amanhã) est un musée inauguré le 17 décembre 2015 par Dilma Rousseff. Situé à Rio de Janeiro, au bord de la baie de Guanabara, le bâtiment l'abritant a été conçu par l'architecte Santiago Calatrava Valls. Il est consacré à la création de l'Univers et à l'avenir de l'humanité.

Église Candelária

L'Église de Candelária (Igreja de Nossa Senhora da Candelária), est une église historique importante dans la ville de Rio de Janeiro. Elle a été construite et décorée au cours d'une longue période, à partir de 1775 jusqu'à fin du XIXe siècle. L'église combine l'architecture baroque de sa façade avec l'architecture néoclassique et des éléments néo-renaissance à l'intérieur.

Lieux à voir dans le vieux Rio de Janeiro

Lieux à voir dans le vieux Rio de Janeiro

Rio ce n'est pas seulement que de belles plages, Samba et la chaleur des gens qui y vivent. Voici des endroits à rencontrer à Rio de Janeiro d'antan et afin de revivre l'histoire de l'ancienne capitale du Brésil.

Rio de Janeiro a connu plusieurs changements ces dernières années en raison des Jeux olympiques de 2016, mais il est encore possible de faire de nombreuses visites historiques du vieux Rio et de sauver son histoire.

La ville a été fondée en 1565 par Estácio de Sá et a été la capitale du Brésil de 1763 à 1960. En 1808, la famille royale portugaise a fui le Portugal en raison des invasions napoléoniennes et s'est installée dans la ville, ce qui a fait de Rio la ville la plus importante du nouvel empire portugais - et la seule capitale européenne à l'extérieur de l'Europe. Pour connaître un peu l'histoire de Rio de Janeiro, j'ai séparé plusieurs endroits afin de vous divertir encore davantage dans la ville.

Aqueduc Carioca

Créé en 1750 pour résoudre le problème du manque d'eau dans la ville, l'aqueduc de Carioca, aujourd'hui, est connu sous le nom d'Arcos da Lapa, l'une des cartes postales les plus célèbres de Rio de Janeiro. L'aqueduc a été fait pour prendre de l'eau du fleuve carioca à la fontaine de Largo da Carioca, reliant le Morro de Santa Teresa à Santo Antônio, le Largo da Carioca. Lorsque vous regardez les peintures de l'époque, vous pouvez voir un peu ce qui était l'endroit au début du XIXe siècle, totalement différent de la zone bohème d'aujourd'hui. Aujourd'hui, il y a plusieurs bars, discothèques et le marché de la rue informel vendant des boissons.

Les attractions gastronomiques sont nombreuses, cependant deux font partie de la culture carioca : le restaurant Cosmopolitan, et le célèbre pour avoir crée le "Filet a Osvaldo Aranha" et le Nouveau Capela portugais et son délicieux riz cabrito. Le Cirque Voador, derrière l'aqueduc, est l'une des salles de concert les plus légendaires de la ville.

Rue Lavradio

Cette rue de Lapa, au centre de Rio de Janeiro, a été fondée en 1777 par le marquis de Lavradio, qui a construit sa maison au coin de Rua da Relação. Le manoir existe jusqu'à aujourd'hui et est le siège de la Société brésilienne des beaux-arts. Dans la rue, des personnages importants de l'histoire du Brésil vivaient, comme Duque de Caxias, ce qui faisait de cette adresse noble du vieux Rio. Un autre bâtiment historique célèbre dans la région est le palais Maçonico de Lavradio, qui a été fondé en 1839 au numéro 97. Au début du 19e siècle, la rue Lavradio était l'un des centres amusants de Rio Antigo avec différents théâtres. Aujourd'hui, il est encore possible de passer un bon moment dans la région. En plus de plusieurs bars, la fête des antiquités de Rio Antigo sur la rue Lavradio se déroule tous les 1ers samedis du mois et est toujours animée avec de la musique, de la bière, de la nourriture...

Paço Imperial et Rua Primeiro de mars

Le Paço Imperial est l'un des endroits avec une forte influence portugaise à Rio de Janeiro. Il a été construit au 18e siècle, fonctionnant comme siège des décisions du Rio Real et aussi impérial. Aujourd'hui, le Paço est un espace culturel avec de nombreuses activités et vaut la peine de visiter une partie du vieux Rio. Parlant d'art, Rua Primeiro de mars, où se trouve le Paço, a une autre attraction incontournable dans la ville - le Centre culturel de Banco do Brasil (CCBB). En plus d'être l'un des principaux espaces d'art à Rio, le bâtiment a été le siège de la première Banque du Brésil et fait partie de l'histoire de la modernisation du pays.

Praça Tiradentes

Avant de tourner à la Praça Tiradentes, dans le centre de Rio, s'appelaient Rossio (en référence à Lisbonne), Champ Rossio, Champ de Ciganos, Champ du Lampadosa et Place de la Constitution. Seulement, en 1890, il s'appelait Tiradentes, après le martyr de l'Inconfidência Mineira. La grande statue au milieu de la place est D. Pedro I, commémorant l'indépendance du Brésil en 1822. La curiosité de la sculpture est due à ceux qui ont idéalisé le projet : Louis Rochet et son apprenti à l'époque, Auguste Rodin.

Au début du 19e siècle, la place Tiradentes était déjà une zone d'activité culturelle, avec l'important théâtre Carlos Gomes et le théâtre João Caetano. Pour ceux qui veulent s'amuser dans ce domaine de Rio Antigo, il convient de vérifier le programme culturel d'Estudantina Musical (anciennement Gafieira Estudantina). Tous les samedis, la samba de gafieira traditionnelle se déroule depuis plus de 85 ans.

Largo da Carioca

Considéré au cœur de Rio de Janeiro, Largo da Carioca peut être considéré comme le centre du centre de Rio. En ce qui concerne les milliers de personnes qui passent de nos jours, il est difficile de croire que dans le passé, il y avait la Lagoa de Santo Antônio. Dans la colline de Santo Antônio, où est la largeur, a été construit le couvent célèbre avec le nom du même saint. En 1592, les frères franciscains gagnèrent du terrain et s'y installèrent. Aujourd'hui, outre le couvent, il est possible de visiter la Caixa Cultural, le centre culturel de la Caixa Economica, avec des expositions intéressantes. Pour ceux qui se trouvent dans la région, et d'aller boire un verre au Bar Luiz. L'une des plus traditionnelles de la ville et fondée en 1887, elle a une origine allemande et, en plus de la bière, les saucisses sont un délice.

Place de Paris

Le vieux Rio a de nombreuses influences françaises et en 1930, ce jardin a été construit pour reproduire les airs de belle époque de Paris dans la ville de Rio. Il avait été détruit en raison des travaux de métro, mais en 1992, il a été ré-inauguré, un véritable cadeau pour Rio de Janeiro. Aujourd'hui, la place est bien gardée et offre de belles vues sur le centre-ville de Rio et Outeiro da Glória. Si vous visitez la ville en hiver, visiter la maison suisse traditionnelle, un restaurant qui, depuis les années 1950, est le meilleur endroit pour manger de la fondue et d'autres spécialités suisses.

Quinta da Boa Vista

Quinta da Boa Vista était la résidence officielle de la famille royale portugaise au Brésil entre 1808 et 1889, date à laquelle la République a été proclamée. L'espace a été donné à la famille royale par un marchand qui a donné le nom de "Quinta da Boa Vista" parce que la vue sur la baie de Guanabara du haut de la colline sur le cinquième était magnifique. Aujourd'hui, le parc est fréquenté par les habitants, qui viennent passer le dimanche en famille. Une promenade dans la Rio de l'époque de l'Empire et hors circuit classique du centre-ville.

Pour ceux qui visitent Quinta da Boa Vista, une autre attraction incontournable à São Cristóvão est le Luiz Gonzaga Centro de Tradição Nordestinas, un programme parfait pour ceux qui veulent goûter la cuisine du nord-est du pays et forro de danse.

Confiserie Colombo

La Confeitaria Colombo, au centre-ville, est un voyage à l'art-nouveau à Rio de Janeiro. Probablement, l'un des plus beaux cafés du monde, a été fondé en 1894 par des immigrants portugais. L'atmosphère, cependant, est assez parisienne. Les halls étaient fréquentés par de grands noms comme Chiquinha Gonzaga, Getúlio Vargas et Juscelino Kubitschek. Aujourd'hui, le thé et le café continuent à courir à plein régime du cœur de Rio, près de Largo da Carioca.

Cinelândia

Peu de gens connaissent la place Floriano. Mais Cinelandia, chaque Carioca la connaît. Le surnom l'a obtenu, car la place était le centre de divertissement du vieux Rio de Janeiro. À Cinelância, il y a le Théâtre municipal (une petite réplique de l'Opéra de Paris) et le Cinema Odeon, la chambre la plus traditionnelle de la ville. Avec ces noms, vous pouvez voir que la place a été inspirée par Paris, comme beaucoup du centre de Rio de Janeiro. Les lieux culturels de la place ne s'arrêtent pas là-bas - le Musée national des beaux-arts et le Centre culturel de la Justice fédérale (CCJF) se situent également autour de cet endroit, l'un des plus emblématiques du centre de Rio.

Voici un programme alléchant pour les amoureux de culture et de beaux-arts. N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez que je vous réalise une visite privée.

Pico do Cocanha & Bico do Papagaio (Forêt de Tijuca)

Pico do Cocanha & Bico do Papagaio (Forêt de Tijuca)

Un trille dans la forêt de Tijuca avec comme finalité les "Pico do Cocanha & Bico do Papagaio". Deux endroits à découvrir absolument, avec au final une vue enchanteresse de la ville de Rio de Janeiro.

Pico do Cocanha & Bico do Papagaio (Forêt de Tijuca)

Le "Bico do Papagaio" a son pic à 989 mètres au-dessus du niveau de la mer et est l'un des sommets les parcs les plus fréquentés. Son nom vient de sa ressemblance avec le bec d'un perroquet.

En arrivant à la paroi rocheuse près du sommet, vous pouvez apercevoir la partie intérieure du Parc National de Tijuca, avec le "Pico da Tijuca, Morro do Anhanguera, Pedra do Conde, Sumaré, Corcovado, Pedra da Gávea" et même Niterói et la mer en arrière-plan. Du haut, on peut voir l'ouest de Rio de Janeiro : "Jacarepaguá, Barra da Tijuca, Recreio, Maciço da Pedra Branca, Marambaia"

Le début de la trille du Bico do Papagaio s'initie au "Bom Retiro" dans un tronçon ombragé avec des pentes moyennes pendant environ 30 minutes. L'étape finale vers le sommet est exigeante, les pentes sont raides, il est essentiel de se tenir avec les mains dans les roches et les racines, ce qui rend difficile la marche. Distance totale de 3 345 m, cela exige un effort considérable.

Encore un trille où il serra préférable de faire appel à un guide, qui connaît parfaitement le parc de Tijuca. N'hésitez pas à me contacter, je me ferrais un plaisir de vous guider sur ce trille. En tout état de cause, n'oublier pas d'amener dans vos sacs à dos, votre tel portable charger, de l'eau, des biscuits, une casquette et lunettes de soleil.

Galerie Photos

Des Escapades sur Rio