France-Rio | Guide pour visiter Rio

Guide français à Rio depuis 2004, je connais Rio la ville et son état comme ma poche. Le Corcovado, Le Pain de Sucre, Le Centre Historique, Le Parc National de Tijuca, le Jardin Botanique, le Parque Large, Cabo Frio, Búzios, Arrial do Cabo, Teresópolis, Petrópolis, îlha Grande, Paraty... Sur-mesure, je vous guide où vous voulez.


19/09/2017

Guide pour visiter Rio

Guide français pour visiter Rio

Guide français à Rio depuis 2004, je connais Rio la ville et son état comme ma poche. Le Corcovado, Le Pain de Sucre, Le Centre Historique, Le Parc National de Tijuca, le Jardin Botanique, le Parque Large, Cabo Frio, Búzios, Arrial do Cabo, Teresópolis, Petrópolis, îlha Grande, Paraty... Sur-mesure, je vous guide où vous voulez.

Combiné Pain de Sucre & Corcovado

Combiné Pain de Sucre & Corcovado

Le combiné Pain de Sucre & Corcovado est la journée la plus demandée. Normal, cette visite vous permet de voir les deux sites touristiques les plus importants de Rio de Janeiro.

La journée serra longue et bien remplis. N'oublie pas d'amener avec vous vos appareils photos ou de bien charger vos tels portables. De toutes les façons, dans mes visites, j'offre un service inclus de photos. Les clients sont tous toujours surpris à la fin de la journée de voir la qualité des photos que j'ai pu prendre. Les clients sont tous toujours surpris à la fin de la journée de voir la qualité des photos que j'ai pu prendre.

Je commence toujours ma journée par le pain de sucre, en partant de Copacabana en effet, nous y sommes à quelques minutes. Direction Botafogo, Urca, et juste avant d'arriver sur la plage rouge à droite se trouve le téléphérique. Il faut à peine quelques minutes pour monter sur le premier rocher. La visite peut s'effectuer tous les jours de l'année, de préférence quand le ciel est bien dégager. Uniquement en période de Carnaval, qu'il faut s'armer de patience, du fait du nombre de touristes à Rio. Dans ce cas-là, je vous recommande de faire impasse sur le téléphérique et de monter à pied. Il faut à peine 30 minutes. Cependant, vous n'aurais pas accès deuxième rocher.

La visite du pain de sucre dure environ 1h30, ensuite direction le centre de Rio - Santa Teresa et un peu plus haut nous arrivons pour notre deuxième visite le Corcovado. Depuis les JO, 2016 un centre de visiteurs à été construit. C'est là que nous achetons les tickets pour pouvoir monter jusqu'au Christ. Nous avons la possibilité également d'aller aux toilettes, de nous rafraichir en achetant des boissons, ou encore vous pouvez acheter des nombreux souvenir. La monter final du centre des visiteurs vers le Christ se fait via une navette de mini bus, la montée dure environ 5 minutes. Rien ne nous empêche aussi de faire cette montée à pied, il faudra alors compter 45 minutes. (une fois en haut, le ticket d'entrée de la visite serra obligatoire). L'avantage de la monter à pied et que nous pouvons en profiter pour nous arrêter sur le mirador de Dona Marta. (ça en vaut vraiment la peine).

La journée touche à sa fin, juste le temps tout de même, de redescendre vers le centre et d'aller manger dans un restaurant typiquement Brésilien et pour pas cher.

Le pain de sucre

Le Pain de Sucre (Pão de Açúcar), est un pic situé dans la ville de Rio de Janeiro au Brésil. Il culmine à 396 mètres d'altitude et est accessible par un téléphérique.

Le téléphérique actuel relie la base de Morro da Babilônia au sommet de Morro da Urca à 220 mètres d'altitude, puis le sommet du Pain de Sucre. Ce second tronçon long de 700 mètres est équipé de cabines sphériques panoramiques qui permettent de transporter 65 passagers toutes les vingt minutes, pour une ascension de trois minutes. Visite du pain de sucre à pied

Le Corcovado

Le Corcovado (« bossu » en portugais) est l'un des nombreux reliefs de la ville de Rio de Janeiro. Il s'élève à 710 mètres d'altitude. Il est célèbre pour accueillir en son sommet la statue du Christ Rédempteur, l'un des principaux symboles de la ville et du pays, et pour offrir une vue sur l'ensemble de la zone sud de la ville. Radonnée jusqu'au Corcovado.

Christ Rédempteur

Le Christ Rédempteur (O Cristo Redentor) est une grande statue du Christ dominant la ville de Rio de Janeiro au Brésil, du haut du mont du Corcovado. Elle est devenue au fil des ans un des emblèmes reconnut internationalement de la ville, au même titre que le Pain de Sucre, la plage de Copacabana ou le carnaval de Rio.

Classé monument historique depuis 1973, le Christ du Corcovado est l'un des endroits touristiques les plus fréquentés de Rio.

Lieux d'intérêt à Rio de Janeiro

Voici un article qui devrait vous intéresser, avec la liste des lieux d'intérêt à Rio de Janeiro.

Copacabana

Copacabana est l'un des quartiers les plus connus de la ville. Le quartier est animé et rempli de bons restaurants, cinémas, banques. À partir des années 1960, la renommée de Copacabana grandit et attire davantage d'habitants que le quartier ne peut en contenir. Il forme un microcosme unissant des familles de classes sociales différentes dans un espace réduit entre la mer et la montagne.

Copacabana possède l'une des plus belles et célèbres plages de la planète, en demi-lune s'étendant sur 4,5 km, de Leme jusqu'à l'Arpoador, longeant l'avenue Atlântica. Elle est surnommée en portugais la Princesinha do Mar, soit la « petite princesse des mers ». Copacabana est un des emblèmes touristiques de Rio de Janeiro, comme le Corcovado ou le Mont du Pain de Sucre. La plage est le lieu de nombreux événements et manifestations. Le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, un gigantesque feu d'artifice est tiré devant environ deux millions de personnes rassemblées et habillées en blanc. Comme le vœu, la tradition, à minuit, des fleurs sont jetées dans la mer.

Ipanema

Ipanema est un quartier riche, chic et branché de la zone Sud de la ville de Rio de Janeiro au >Brésil. Il est bordé par le très chic Leblon à l'ouest, Lagoa (Lagoa Rodrigo de Freitas) au nord, Arpoador à l'est et l'océan Atlantique au sud.

Ce quartier possède une des plages les plus belles et plus connues du monde, juste à côté de celle de Copacabana. Elle s'étire sur 2,6 km, et est prolongée par la plage de Leblon. Elle est surplombée par la favela de Vidigal.

Arpoador

Arpoador est un quartier résidentiel de la ville de Rio de Janeiro, situé en front de mer, à la rencontre des quartiers d'Ipanema et Copacabana. Il tire son nom de la Pedra do Arpoador, un promontoire rocheux qui marque le début de la plage d'Ipanéma.

La Pedra do Arpoador offre une belle vue sur les plages d'Ipanema et Leblon. De nombreuses personnes, en particulier des touristes, s'y retrouvent pour assister au coucher du soleil qui, en été, disparaît dans l'océan.

On trouve sur le front de mer un fort militaire construit sur un promontoire rocheux et qui domine la plage de Copacabana, la plage du diable (Praia do diabo), le parc Parque Garota de Ipanema possède un site de musculation.

Arpoador est un lieu fréquenté pour la pratique du surf et du bodyboard, en particulier au pied de la "Pedra do Arpoador" (posto 7) ou de nombreux professeurs proposent des leçons de surf toute l'année.

Le Parc de Tijuca

Situé au cœur de Rio de Janeiro, avec accès par la zone Nord, Sud et Ouest, le parc national de Tijuca protège la plus grande forêt urbaine du monde replanté par l'homme, avec une extension de 3.953ha de Forêt Atlantique. Il est le parc national le plus visité du Brésil, recevant plus de trois millions de visiteurs par an, entre les Brésiliens et les étrangers de tout âges.

Le Corcovado

Le Corcovado (« bossu » en portugais) est l'un des nombreux reliefs de la ville de Rio de Janeiro. Il s'élève à 710 mètres d'altitude. Il est célèbre pour accueillir en son sommet la statue du Christ Rédempteur, l'un des principaux symboles de la ville et du pays, et pour offrir une vue sur l'ensemble de la zone sud de la ville. Radonnée jusqu'au Corcovado.

Christ Rédempteur

Le Christ Rédempteur (O Cristo Redentor) est une grande statue du Christ dominant la ville de Rio de Janeiro au Brésil, du haut du mont du Corcovado. Elle est devenue au fil des ans un des emblèmes reconnut internationalement de la ville, au même titre que le Pain de Sucre, la plage de Copacabana ou le carnaval de Rio.

Classé monument historique depuis 1973, le Christ du Corcovado est l'un des endroits touristiques les plus fréquentés de Rio.

Le pain de sucre

Le Pain de Sucre (Pão de Açúcar), est un pic situé dans la ville de Rio de Janeiro au Brésil. Il culmine à 396 mètres d'altitude et est accessible par un téléphérique.

Le téléphérique actuel relie la base de Morro da Babilônia au sommet de Morro da Urca à 220 mètres d'altitude, puis le sommet du Pain de Sucre. Ce second tronçon long de 700 mètres est équipé de cabines sphériques panoramiques qui permettent de transporter 65 passagers toutes les vingt minutes, pour une ascension de trois minutes. Visite du pain de sucre à pied

Santa Teresa

Santa Teresa est un quartier sur les hauteurs de la Zone Centrale de Rio de Janeiro. Il prend son nom du couvent des Carmélites dédié à Santa Teresa d'Avila. Il connut un grand essor au XIXe siècle est continue à ce jour de présenter un grand intérêt artistique, culturel et touristique. L'image du quartier est fortement associée au petit train électrique (Bondinho) qui en parcourt les axes principaux et le relie au centre. Santa Teresa est bordé par les quartiers de Centro, Lapa, Cidade Nova, Rio Comprido et Catumbi dans la Zone Centrale, Laranjeiras, Cosme Velho, Botafogo, Catete, Gloria dans la zone sud, et Alto da Boa Vista dans la Zone Nord. Visite du centre historique

Escalier Selarón

L'escalier Selarón, est une voie publique en escalier située entre les quartiers de Santa Teresa et Lapa.
Attraction touristique de la ville, l'escalier a la particularité d'être orné, sur toute sa longueur, de plus de 2 000 carreaux de faïence venant de 120 pays différents. L'escalier est une œuvre de l'artiste d'origine chilienne Jorge Selarón (1947-2013), résident du quartier et arrivé au Brésil en 1983, qui a décoré plusieurs lieux publics de Santa Teresa et de Lapa. Elle a été réalisée à l'occasion de la coupe du monde de football de 1994. Visite du centre historique.

Jardin botanique

C'est un des espaces verts les plus beaux et les mieux préservés de la ville, un exemple de diversité florale aussi bien brésilienne qu'étrangère. On peut observer environ 6 500 espèces (dont certaines menacées d'extinction).

Le jardin ouvre non seulement des monuments de valeurs historiques, artistiques et archéologiques, mais aussi une vaste bibliothèque spécialisée en botanique, avec plus de 32 000 volumes et le plus grand herbier du Brésil, avec environ 650 000 échantillons numérisés et disponibles au public sur son site Internet.

La lagune Rodrigo de Freitas

La lagune Rodrigo de Freitas (lagoa Rodrigo de Freitas) est une étendue d'eau située dans la zone sud de la ville de Rio de Janeiro au Brésil, entouré par les quartiers urbains d'Ipanema, Leblon et Lagoa. Cet étang ou lagon est alimenté en eau salée grâce à un petit canal traversant le parc Jardin d'Allah (Jardim de Alá) qui se jette dans l'océan Atlantique.

Lapa

Lapa est un quartier de Rio de Janeiro situé entre Santa Teresa et le Centre. On y trouve notamment les fameuses arches de Lapa sur lesquelles passent le Bonde Elétrico (Bondinho). Ces arches sont un ancien aqueduc qui fut reconverti avec l’arrivée du tramway. C’est l’un des quartiers les plus animés en fin de semaine avec beaucoup de musique dans les bars et sur la place qui jouxte les arches. On peut y écouter de la Samba, du Forró, de la Música Popular Brasillera, mais également la musique électronique et le rock 'n' roll. Au cours des dernières années, la région s'est imposée comme une destination incontournable pour les touristes étrangers dans la ville.

Cathédrale Saint-Sébastien

La cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro est l'un des principaux sanctuaires catholiques de la ville de Rio de Janeiro, au Brésil.
Édifice atypique construit de 1964 à 1976, elle est représentative du courant brutalise de l'architecture moderniste. Ses lignes avant-gardistes ne sont pas sans rappeler les pyramides précolombiennes, symbole d'union entre ancien et nouveau monde.
La cathédrale Saint-Sébastien (dite également cathédrale métropolitaine) est le siège de l'archidiocèse catholique de Rio de Janeiro.

L'île de Paquetá

L'île de Paquetá (Ilha de Paquetá) est une île de la baie de Guanabara, à Rio de Janeiro. Son nom vient du tupi et signifie « beaucoup de pacas ». Lieu touristique, l'île est interdite aux voitures. Elle accueille vingt baobabs, les seuls existant au Brésil, si l'on excepte un arbre planté à Fortaleza. Elle est la principale île constituant le quartier de Paquetá.

La plage d'abricot

La plage d'abricot est situé à Grumari, près de Barra de Tijuca et Recreio, dans la partie ouest de la ville de Rio de Janeiro, Brésil.

Situé dans le parc municipal de Grumari, juste après la plage Prainha et s'attache avec la plage Grumari, elle est actuellement la seule plage destinée à la pratique du naturisme dans toute la ville. Elle est officiellement affiliée à la Fédération brésilienne de Naturisme (FBrN).

Musée d'Art de Rio

Le Musée d'Art de Rio (MAR) est un musée ouvert le 1er mars 2013, à l'occasion du projet Porto Maravilha. Il est situé sur la place Mauá, tout près du Musée de Demain. Son inauguration a été réalisée avec la présence de la présidente Dilma Rousseff. La construction du musée a eu un coût de 40 millions de dollars.

Le musée est composé de deux bâtiments distincts, le Pavillon d'exposition, construit en 1916 et l'École du Regard, qui était originellement une gare routière. Ces deux bâtiments sont reliés par une passerelle.

Musée de Demain

Le Musée de Demain ( Museu do Amanhã) est un musée inauguré le 17 décembre 2015 par Dilma Rousseff. Situé à Rio de Janeiro, au bord de la baie de Guanabara, le bâtiment l'abritant a été conçu par l'architecte Santiago Calatrava Valls. Il est consacré à la création de l'Univers et à l'avenir de l'humanité.

Parc de Boa Vista

Le Parc de Boa Vista (Quinta da Boa Vista) est un jardin public de la ville de Rio de Janeiro, au Brésil. Au XIXe siècle, le parc de Boa Vista faisait partie des jardins du palais de Saint-Christophe, résidence officielle de la famille impériale du Brésil. Il abrite aujourd'hui le jardin zoologique de Rio de Janeiro.

Zoo de Rio de Janeiro

Situé au cœur de la Quinta da Boa Vista, quartier Imperial du parc de Saint-Christophe, le Zoo de Rio de Janeiro a une superficie de 55.000 mètres carrés et une liste d'environ 1 300 animaux, y compris les oiseaux, les primates, les reptiles, les poissons et les chats.

Musée national du Brésil

Le Musée national du Brésil (Museu Nacional) est un musée et un institut de recherche, situé dans le parc de parc de Bellevue (Parc Quinta da Boa Vista). Il est administré par l'université fédérale de Rio de Janeiro.

Sambodrome Marquês-de-Sapucaí

Le Sambodrome Marquês-de-Sapucaí, aussi appelé plus simplement « sambodrome », officiellement avenida Marquês de Sapucaí, est une avenue entourée de gradins où se déroule le défilé des meilleures écoles de samba lors du carnaval de Rio de Janeiro.

L'île fiscale

L'île fiscale est située dans la baie de Guanabara, en bordure du centre-ville historique. L'île est devenue célèbre pour avoir abrité le célèbre bal danse de l'île fiscale, la dernière grande fête de l'Empire avant le coup d'État du 15 novembre 1889. Il abrite aujourd'hui un musée historique et culturel, maintenu par la Marine brésilienne.

Le Parque Lage

Le Parque Lage est un parc public dans la ville de Rio de Janeiro, situé au pied de la montagne du Corcovado, la rue Jardim Botânico. Il a une superficie de plus de 52 hectares et a été inscrite par l'Institut du patrimoine artistique national pour (IPHAN), le 14 juin 1957, en tant que patrimoine historique et culturel de la ville de Rio de Janeiro. Les maisons du palais de 1975, l'école des arts visuels, gérés par Oca Lage - Organização Social- organisme sans but lucratif social. Depuis 2004, le Parque Lage fait partie du parc national de Tijuca, sous l'administration de l'Institut Chico Mendes de conservation de la biodiversité.

Église Candelária

L'Église de Candelária (Igreja de Nossa Senhora da Candelária), est une église historique importante dans la ville de Rio de Janeiro. Elle a été construite et décorée au cours d'une longue période, à partir de 1775 jusqu'à fin du XIXe siècle. L'église combine l'architecture baroque de sa façade avec l'architecture néoclassique et des éléments néo-renaissance à l'intérieur.

Musée d'art contemporain de Niterói

Le musée d'art contemporain de Niterói (Museu de Arte Contemporânea de Niterói) est situé sur la commune de Niterói, dans le quartier de Boa Viagem, en face de Rio de Janeiro dans l'État du même nom, et est un des principaux monuments de la mégalopole brésilienne.

Tourisme à Rio de Janeiro

Faire du tourisme à Rio de Janeiro, c'est forcément aller visiter le Corcovado, le Pain de Sucre, faire un city tour au centre historique. Sans parler que Rio, c'est la ville, mais il y a son état, avec la région de lacs, comme Cabo Frio, Arrial de Cabo, et la fameuse station balnéaire Búzios. Au sud de Rio, on trouve la côte verte, avec îlha Grande et Paraty. Pour finir la montagne, avec Teresópolis, Itapaiva, et Petrópolis. Vous avez à peine une semaine, voir 15 jours de vacances, inutiles de vouloir aller trop loin, Rio vous offre, une magie incomparable avec une riche activité touristique. C'est une ville, un état, certainement le plus beau qu'il soit au monde.

Rio de Janeiro la ville

Quand on vient pour la première fois au Brésil, généralement, on débarque à Rio de Janeiro. La première chose que veulent faire en général les touristes, c'est d'aller marcher sur le bord de mer de Copacabana. C'est normal, ce nom est mythique. Copacabana fait rêvé, avec sa plage de sable fin. Pourtant, le quartier de Copacabana est de plus en plus délaisser par les Cariocas, au détriment de quartier plus en vogue, comme Ipanema et Barra da Tijuca. Malgré tout Copacabana est incontournable pour les touristes. Ce qu'il y a de bien, quand on voyage seul, c'est d'être à Copacabana. On a l'impression, qu'on ne l'ait jamais vraiment. De "Copa", comme l'appel, les Cariocas, il vous faut à peine 30 minutes pour aller sur la plage rouge de l'Urca. C'est une petite balade, qui vous permettra de visiter le Pain de Sucre.

Pour aller sur le deuxième site, le Corcovado, vous pouvez choisir d'y aller soit en Taxi, soit par le petit train avec le Bondinho, soit en randonnée et traversant la montagne (Paineiras) à partir de la place de Boa vista. Il est primordial de contracter un guide, car la forêt de Tijuca, est immense, et le risque de se perdre et réelle. Une fois réalisé ses deux visites phares, le Pain de Sucre et le Corcovado, vous pouvez poursuivre votre de goût d'aventure en visitant le Centre Historique. La encore, sans guide, vous risquez de tourner en rond. Généralement, je commence m'a visite à partir de la place XV.

Rio, il fait toujours beau ou presque, mais comme partout, il arrive qu'il pleuve. Alors, il est possible de revoir ses plants. Rien de bien grave, mis à part de prendre un k-way et éventuellement un parrapluie. Dans ce cas, nous avons le choix pour aller visiter des musées. Pour ceux qui aiment ça, ils vont être ravis. Le Musée d'Art Moderne et le Musée de Demain ferrons leur bonheur, avec un supplément d'une visite du Centre Culturel de la Banque du Brésil. Nous pouvons aussi faire un petit tour en bateau sur le ferries (CCR Barcas) qui fait la traverser le centre de Rio - Niteroi, pour aller voir le Musée d'art contemporain de Niterói.

Rio de Janeiro son état

Voilà trois jours, que nous parcourons la ville de Rio, place maintenant à son état. Aucune folie des grandeurs, juste de quoi savourer ce qu'il y a de plus beau aux alentours de cette ville magnifique. Direction Cabo Frio pour commencer, histoire d'aller faire une promenade sur la plage praia do forte des dunes. Un spectacle garanti. Les plus jeunes, souvent, commence à jouer dans les dunes et ne veulent plus s'arrêter. Les sportifs pourront s'en donner à cœur joie de courir du fort de Cabo Frio jusqu'à l'autre bout de plage en arrivant à Arraial de Cabo. La aussi, le spectacle est grandiose, avec une eau turquoise. Cabo Frio, c'est une station balnéaire qui est très primé en été par les "as mineiros de belo horizonte". Cabo Frio, c'est à peine à 2 h du centre de Rio. De là, il ne reste que 40 km pour aller faire un petit tour à Búzios. Après avoir profité de la plage toute la journée, le programme peut devenir encore plus alléchant en allant dîner sur la "Orla" de Brigitte Bardot. Le dilemme va être de choisir un restaurant. La fin de soirée, nous la passons en marchant sur la "Rua das pedras" en essayant tant bien de mal de se frayer un chemin parmi les nombreux touristes.

Une escapade la plus classique, c'est d'aller passer quelques jours à îlha Grande et Paraty. Pour aller à îlha Grande, il faut changer de cap cette fois, et descendre vers le sud du Brésil. Du Centre de Rio, il faut compter 2 bonnes heures pour arriver à "Jacareí de Conceição" 130 km du Centre de Rio. Inutile d'aller jusqu'à Angra dos Reis. De là, vous prenez un Fast-boat toutes les 15 minutes pour faire la traversée. Sur îlha Grande au programme, une journée en bateau et une journée de trekking. À ne pas manquer la randonnée qui part de "Abraão" jusqu'au "Dois Rios". Il faut compter 3 heures de marche. Sur place, un ancien préside fait office désormais de musée. L'entrée est gratuite. La plage des "Dois Rios" est sublime, et vaut vraiment ses 6 heures de marche allé et retour. Ne pas partir trop tard, surtout en hiver, car la nuit tombe vers 17h. Le mieux (indispensable) est d'emmener une lampe de poche.

De retour à "Jaquarei da Conceição" il suffit de poursuivre son chemin sur la BR 101 jusqu'à Paraty, distance 122 km. Paraty c'est comme îlha Grande, mais avec un petit Centre historique pittoresque. Les grands tour-opérateurs de tourismes font de Paraty leur destination de prédilection sur leur circuit de Rio. La jet-set de Rio passe ses week-ends à Búzios tandis que les amoureux de la nature et les touristes internationaux, eux vont passer quelques jours à Paraty. J'ai un faible pour Paraty, surtout le nuit. C'est plus seulement beau et coloré, c'est beau, coloré et illuminé. Pour dormir, c'est compliqué, car il va falloir choisir entre les 332 Pousadas. Si vous avez les moyens ou venez en lune de miel, aller dormir à la Pousada do Ouro, un des premiers choix de Paraty. Le charme, le luxe de cette pousada va vous enchantez. Sans vous mentionner une liste de restaurants, le Paraty33 est un lieu incontournable pour passer un bon moment autour d'une table et apprécier la gastronomie locale.

Pour conclure un super séjour à Rio, un passage obligatoire, c'est d'aller se balader à la montagne. Teresópolis - Petrópolis - Itaipava. Le trio se situe à environ 1h et demi du Centre de Rio. Teresópolis, offre un spectacle grandiose avant l'entrée dans la ville avec une vue sur la plaine et la montagne du doigt de dieu. Les Cariocas, qui peuvent se le permettre, passent leurs week-ends à l'hôtel le Canton. Un hôtel qui vous fait voyager en Suisse. Les amateurs d'équitation peuvent prétendre à pratiquer leur sport favori. Plusieurs piscines, se regroupent sur l'ensemble de l'hôtel, avec un jolie Spa. Une journée doit être réservée pour aller faire une randonnée dans le "Parque Nacional Serra dos Órgãos". Petrópolis la ville impériale, juste 68 km la séparent de Rio. Sa principale attraction est l'ancien palais d'été de l'empereur du Brésil, devenu le Musée impérial du Brésil. Itaipava est un quartier de Petrópolis. Il est considéré comme le Courchevel de Rio. On y trouve un petit shopping sophistiqué. Passer une nuit dans une belle Pousadas, le charme de ces pousadas en vaut le détour. Proche de Itaipava (Route Petrópolis - Teresópolis - Itaipava (Points de référence: Situé au 13 Km), visiter la plus belle cascade d'eau de la région "Cachoeira da Magunba".

La forêt de Tijuca

Excursion dans la forêt de Tijuca, Randonnée dans le parc National de Tijuca, visite de la forêt de Tijuca... Vous cherchez un guide à Rio, qui connaît la forêt de Tijuca! Je la connais sur le bout des doigts.

Randonnée jusqu'au Corcovado

L'ambiance est validée, nous sommes déjà devant la porte du parc de Tijuca. Pourtant, nous n'allons pas entrée par le secteur A (Sector Floresta), nous allons prendre le secteur B (Sector Serra da Carioca) par les "Paineiras" qui va nous amender tout droit au Corcovado. Ce dimanche, je guide ce petit groupe de Français, qui vient tous juste d'arriver à Rio. On peut lire sur les visages, et les cris de joie que le mot vacances et à l'ordre du jour. La visite du parc de Tijuca en randonnée jusqu'au Corcovado est une des plus belle qu'il soit, car la finalité de la visite fait rêver tout le monde. Malgré un très bon pas cadencé après seulement 30 minutes de marche, je prends l'inicitative de faire une pause pour permettre au groupe de se désaltérer. Un petit arrêt qui permet à tout le monde de prendre des photos du paysage exubérant, sans oublier de faire des Selfies qui sont d'usage.

Sector Floresta

Le secteur forestier (Sector Floresta) est un domaine important et grand de verdure au cœur de la ville de Rio de Janeiro. Aussi connu comme la forêt de Tijuca, qui ne manque pas dans ce secteur est la nature et des espaces privilégiés pour les loisirs pour profiter de la journée avec des amis, la famille et les enfants. C'est également ici que se concentre une multitude de sentiers pour tous les publics, avec deux circuits principaux : "dos Picos e do Vale Histórico", ainsi que le meilleur trille urbain du Brésil, la "Transcarioca".

Sector Serra da Carioca

Dans les plus charmantes collines de Rio de Janeiro, qui fait partie du parc national de Tijuca, se trouvent les plus grandes cartes postales de la ville et l'une des sept merveilles du monde, le Christ Rédempteur, au sommet de la montagne "Corcovado". En plus du célèbre monument, les visiteurs observent divers points de ce secteur l'impressionnant visuel de Rio, par exemple, "Vista Chinesa e Mirante Dona Marta. As Cachoeiras do Horto, as Paineiras", l'agréable Parque Lage et la trille Transcarioca sont également des attractions importantes de ce lieu.

La colline de "Sumaré"

Il nous a fallu à peine deux heures pour arriver sur notre premier objectif - La colline de "Sumaré", juste avant de descendre vers la table de l'empereur (Mesa do emperador). Malheureusement, la brume est venue nous gâcher le spectacle. Du fait de ce changement météorologique, je consulte le groupe, qui suit mon conseil de sagement revenir en arrière et de ne pas prendre une bifurcation dans la montagne pour aller jusqu'au Corcovado. Avec une brume aussi épaisse, il est pratiquement impossible en haut du Corcovado d'apercevoir le Christ Redenteur et de pouvoir contempler Rio de Janeiro en 360º.

Sumaré

Visible à partir de divers points de la ville, la colline de "Sumaré" est présent dans plusieurs cartes postales de Rio de Janeiro. Avec 700m de hauteur, située dans le secteur de la "Serra da Carioca", il est où sont installées plusieurs antennes de radio et de télévision. L'entrée est restreinte et interdite pour les visiteurs. Cependant, l'accès par la route "Sumaré", est la même qui mène également au "Palácio Apostólico do Sumaré", la résidence officielle qui appartient à l'archidiocèse de Rio de Janeiro et où, en 2014, est resté le pape François, lors de la Journée mondiale de la jeunesse.

Mesa do Imperador

L'endroit où est la table de l'empereur a été utilisé par les nobles et les bourgeois pour le déjeuner et reçu la visite de D. Pedro II, dans ses promenades dans la forêt. Avec le passage du temps est devenu un arrêt obligatoire pour les visiteurs qui cherchent un beau paysage de la ville. La table de l'Empereur est le même chemin qui mène à la "Vista Chinesa", et "Horto ao Alto da Boa Vista".

Le parc de Tijuca - secteur A

C'est un moment crucial dans le groupe, qui se divise pour savoir la marche à suivre une fois arrivé au début du trille. Je sens déjà les visages défaits par un début de fatigue. Nous avons passé plus de 3 heures à marcher dans la forêt. Heureusement, par habitude, j'amène toujours avec moi, des petits salés, qui font office de repas et remonte le moral des troupes. Une décision doit être prise, soit nous repartons par les Peineras, mais cette fois par la route, ce qui nous permettra dans moins de deux heures d'être au pied du Corcovado, soit nous allons à l'entrée du parc secteur A. (Sector Floresta), ce qui à mon sens me parait beaucoup plus subtile et intelligent... Le parc de Tijuca - secteur A, offre un complément de trille beaucoup plus adapté en vue des conditions météo. Le groupe, finalement, décide cette dernière option.

Paineiras

Au pied du "Estrada do Redentor (Paineiras)" est l'une de ses routes d'accès au Christ Rédempteur. En chemin, vous pouvez venir à travers les sources minérales et des douches naturelles qui sont de véritables "chuveirões" à partir du haut de l'eau de montagne et plusieurs "Mirante" avec vue exceptionnelle sur la zone sud de Rio de Janeiro, y compris le Lagoa Rodrigo de Freitas, la plages de "Copacabana, Ipanema, Leblon e o Monumento Natural das Ilhas Cagarras".

A Trilha dos Estudantes

"A Trilha dos Estudantes" : c'est facile d'accès, la locomotion et l'orientation. Comme son nom l'indique, c'est conçu pour une utilisation pédagogique qui peut être réalisée par les enfants. Les panneaux de signalisation le long du chemin fournissent des informations et curiosités sur la flore du parc national de Tijuca. Pendant la promenade, les visiteurs peuvent contempler différentes attractions du parc. Au début de la piste, remontant le "Rio Tijuca", il y a la "Cascatinha Taunay". Un peu plus loin, vous tombez sur des bancs qui ont été découverts au XIXe siècle. Après cela, les visiteurs trouveront la gracieuse "Capela Mayrink". Enfin, les visiteurs peuvent voir l'exposition permanente « Une forêt dans la métropole », au Centre des visiteurs, destination finale de la piste.

Le chemin "Recanto do Tai-Chi"

Après ce changement de programme, nous poursuivons notre randonnée dans le parc de Tijuca par le trille de l'étudiant (A Trilha dos Estudantes). L'énergie du départ est revenu, soit pour s'être restauré, soit par le fait de croiser beaucoup de Cariocas et d'apercevoir des personnes heureuses savourant un pique-nique du dimanche. Cette partie de trille est d'avantage fréquenté, par des personnes ce qui la rend moins apeurant. Toujours est-il que le doute et permis. Passage obliger après une quinzaine de minutes est la superbe cascade de Taunay. (Cascatinha Taunay). En poursuivant quelques mètres plus hauts, nous passons devant la chapelle Maryrink (Capela Mayrink). Pour finaliser cette belle journée, une dernière pause est permise au centre des visiteurs. J'en profite malgré tout de terminer en beauté, en passant par un petit chemin "Recanto do Tai-Chi". Un lieu magique, ou le groupe peut enfin se savourer sa belle journée.

Cascatinha Taunay

En 1860, l'ingénieur Job de Alcântara a été salacité par le gouvernement impérial pour construire le beau pont de pierres en forme d'arc romain, qui est opposée à la "Cascatinha Taunay". La plus haute cascade du PNT est formée par la chute des eaux "Rio Tijuca, Rio Conde" et autres affluents. En 1817, l'artiste Nicolas Antoine Taunay a construit un petit maison près de la Cascatinha et enchanté, il immortalisa la beauté de la chute d'eau dans ses peintures. Il est devenu le grand hôte de la forêt, l'organisation de réunions pour le tribunal. La maison Taunay a été démolie en 1946. Le site a été construit le restaurant "Cascatinha".

Capela Mayrink

Situé au milieu de la forêt, la couleur rose enchante les visiteurs du Parc de Tijuca. Elle a été construite en 1855 par le vicomte Antonio Souto Alves, propriétaire de Fazenda Boa Vista. Dans un premier temps, elle a reçu le nom de Notre-Dame de Bethléem ; en 1896, elle a été rebaptisée Chapelle Mayrink après que la zone a été vendue au conseiller Francisco de Paula Mayrink. Le peintre a fait quatre tableaux pour la chapelle intitulée : «Notre-dame du Mont Carmel avec le bébé Jésus sur ses genoux" ; «Saint-Simon»; "Saint-Jean de la Croix» ; et «Purgatoire». Aujourd'hui, les originaux sont sous la garde du Musée national des beaux-arts. La chapelle Mayrink est à proximité du Centre des Visiteurs.

Parque Lage de Rio

Parque Lage de Rio

Le Parque Large est une grande zone verte de Rio de Janeiro, avec un magnifique petit palais dans le centre. Les jardins devant sont des pelouses et sur les côtés composés d'immenses forêts entrecoupées de plantes et de fleurs, où l'on se promène sur des chemins pittoresques, en passant par un petit pont, un palmier, et même un aquarium sous la forme d'une petite grotte. Le site héberge également EAV, l'école des Arts Visuels.

Horraires et fonctionnement

Adresse: Rua Jardim Botânico, nº 414, quartier Jardim Botânico - Rio de Janeiro.
Heures d'ouverture: Tous les jours de 8h à 17h.
Prix: Entrée gratuite.

Le parc

L'endroit est idéal pour quiconque veut visiter ou se promener, à tous âges, le Parque Large est un espace de loisir et de marche, principalement pour ceux qui aiment le vert et le contact avec la nature.

Le palais du Parque Large, en style romain, et son jardin frontale géométrique. Les jardins postérieurs, sont composés de végétation dense, formant une véritable forêt d'arbres.

Le manoir avec jardin français en face et sur le côté droit, le bâtiment de l'aquarium au milieu des jardins romantiques sont une prédominance de style anglais.

Des jardins qui ressemblent à une forêt magique

La diversité de la végétation des jardins du Parque Lage et ses dispositions est si intéressante et complexe qu'il faut plusieurs visite pour bien le connaître.

Cependant à travers les photos, vous pouvez avoir une idée de la sensation de marcher dans ses allées pittoresques et ses ailes.
Bien que les photos soient belles, elles ne représentent que quelques impressions personnelles, car ce qui existe pour voir, va beaucoup plus loin, en raison de la diversité des angles, des scénarios et des endroits qui complètent davantage le point les uns des autres. Et donc, rien ne remplace une visite de l'endroit.

Manoir en style romain éclectique

Le Palais du Parc peut être une classe architecturale pour les observateurs attentifs au style du palais, ainsi qu'une leçon sur différents types d'aménagement paysager, car il y a des jardins romantiques. Style anglais avec des chemins fantastiques et sinueux, ainsi qu'un jardin rationaliste et géométrique, conçu et exécuté à différents moments.

Bar Restaurant sur la cour intérieure

À l'intérieur du manoir, face à la cour intérieure, il y a un petit bar-restaurant servant des boissons et de la nourriture, où les gens s'asseyent aux tables autour de la piscine et d'autres assis sur des coussins sur le sol, de façon tranquille.

Jardins romantiques et jardins raciaux

Jardins avec aménagement paysager romantique et classique en plus de l'architecture, l'autre attraction majeure est les jardins, où vous pourrez vous promener dans les jardins avec de grands arbres qui, dans certains endroits, ressemblent à une forêt enchantée.

Dans certaines parties des jardins, il y a des éléments fantastiques, des thèmes des jardins romantiques du 19e siècle, avec le lac, les petites îles et les ponts artificiels avec des œuvres en rocaille. Ne manquez pas une grotte dans le mortier, imitant les roches et les troncs d'arbre.

Le jardin qui se trouve juste en face du palais domine une pelouse géométrique et rationaliste, avec une fontaine au centre et des bancs. De cet endroit, vous avez une belle vue sur Corcovado.

Aquário Conçu au 19e siècle

Un bâtiment petit le long des chemins sinueux des jardins du parc abrite un aquarium avec de petits poissons d'espèces différentes de différentes parties du monde.

Randonnée du parc Lage jusqu'au Corcovado

Pour les randonneurs, il y a aussi des trilles qui peuvent conduire au Christ Rédempteur sur le sommet de Corcovado ou d'autres points de la forêt de la Tijuca. Mais c'est une autre histoire, et ce type de promenade dans les bois, ne devrait être réalisé qu'avec des guides bien expérimentés et compétents de l'endroit.

(si vous souhaitez aller en randonnée jusqu'au Corcovado, n'hésitez pas à me contacter, je me ferrais un plaisir de vous accompagner).

Cavalariça

De là, vient une atmosphère informelle pleine de style typique des amateurs quotidiens, un style qui combine un air déconnecté et intellectuel, typique des prétendants aux artistes.

L'ancienne école est également utilisée par l'École des arts visuels comme installations de soutien et lieu d'exposition.

École des arts visuels

Le Parque Lage abrite l'École des arts visuels, qui donne à la place un certain dynamisme et une effervescence culturelle. De là, vient une atmosphère informelle pleine de style typique des amateurs quotidiens, un style qui combine un air déconnecté et intellectuel, typique des prétendants aux artistes.

Histoire du parc Lage

L'histoire de l'occupation des terres du Parque Lage provient de la seconde moitié du seizième siècle, ayant été la propriété rurale du gouverneur de Rio de Janeiro, alors propriétaire d'un moulin à sucre. À partir du 19e siècle, elle est devenue la propriété noble et aristocratique jusqu'au milieu du 20e siècle, lorsque l'endroit est devenu un parc ouvert aux visiteurs.

À propos du parc actuel

Les jardins du Parque Lage, qui s'étendent autour du petit palais et font partie du parc national de la Tijuca plus connu sous le nom de Floresta da Tijuca. Le Palacete et la région environnante sont des biens inscrits et font partie du patrimoine historique national.

Les jardins sont aménagés entre les chemins pavés en pierre et entre les petites allées sur terre, situées sur une superficie de 52 hectares, juste en dessous des pentes du massif du Corcovado et à côté du jardin botanique de Rio de Janeiro.
La végétation forme une forêt, avec des variétés de la Forêt Atlantique, sous l'une des pentes du Corcovado.

Le jardin botanique de Rio de Janeiro

Le jardin botanique de Rio de Janeiro

Le paysage hétérogène qui est le jardin botanique de l'arboretum reflète les nombreuses interventions historiques, les hommes qui souhaitaient transformer l'institution en un centre de reproduction et à la propagation des modèles d'approche agronomique, la botanique ou la conservation. Dans les premiers jours de l'institution, ses dirigeants étaient des procédures de Standardiser occupés pour acclimater et à la propagation des plantes utiles pour l'homme. Puis il s'en ai suivi une longue période où la priorité dans l'arboretum est devenu la recherche de la meilleure façon de transformer une collection de plantes dans une collection scientifique spécialement consacrée à la rencontre de la recherche en matière de taxonomie et des activités éducatives pour la reconnaissance de la diversité végétale.

La superficie cultivée abrite aujourd'hui, en dehors des serres, environ 9 000 spécimens botaniques appartenant à environ 1500 espèces. Des espèces d'arbres prédominent comme le "Leguminosae, Arecaceae, Myrtaceae e Bignoniaceae" de la familles botaniques Myrtacées et Bignoniaceae mieux représentés, avec seulement 30 % de ce représentant quantitatif de la flore nationale. Déjà dans les serres et dans des collections thématiques dans son ensemble, cette situation est inversée. Par exemple, on peut citer les collections d'orchidées et broméliacées qui représentent ensemble plus de 8 000 navires et plus de 1.000 espèces, la majorité absolue du Brésil sont obtenue dans des expéditions botaniques par des chercheurs à la maison au cours des 30 dernières années.

Pergolas et tonnelles sont distribuées dans l'arboretum, tenant un ensemble de vignes qui sont une partie importante de la collection scientifique, parce qu'il y a une grande quantité de données stockées dans les archives de l'institution sur eux. Bignoniaceae, Passifloraceae et Convolvulaceae sont les familles de vignes qui méritent une plus grande attention, car de nombreux spécimens vivants d'aujourd'hui dans l'arboretum ont été la cible d'études taxonomiques de Barbosa Rodrigues et autres botaniques importants, certains se typus spécimens de nouvelles espèces décrites à l'époque. Cette importance scientifique en raison de l'abondance des données et des dossiers, et la présence éventuelle de copies typus de certains groupes de plantes peuvent être attribués à d'autres sous-collections, par exemple : palmeiras (famille Arecaceae), acantáceas (famille Acanthaceae) e figueiras (famille Moraceae).

Histoire

Le Jardin botanique de Rio de Janeiro a été fondé le 13 juin 1808. Il est venu d'une décision du prince régente portugais D. Joãoà d'installer une usine de poudre à canon et un jardin pour les espèces végétales originaires d'acclimatation d'autres parties du monde. Aujourd'hui, l'Institut de recherche Jardin botanique de Rio de Janeiro - le nom qu'il a reçu en 1995, est un organisme fédéral qui relève du ministère de l'Environnement et est constitué comme l'un des centres de recherche les plus importants du monde dans les domaines de la botanique et la conservation de la biodiversité.

Quand nous suivons l'histoire du Jardin botanique de Rio de Janeiro jusqu'à nous jours, on peut voir qu'elle a toujours étroitement liée à l'ordre du jour des intérêts et des préoccupations aux niveaux national et mondial. La propre initiative de sa création était une réponse au contexte économique et politique dans lequel le Portugal et le Brésil, leur colonie, ont été insérés au début du XIXe siècle.

Adresse

Rua Jardim Botânico, 1008, Rio de Janeiro, RJ

Horraires

  • Lundi - 12 h - 17h
  • Mardi au Dimanche - 8 h - 17 h

Galerie Photos

Des Escapades sur Rio