France-Rio | Guide francophone à Rio de Janeiro

Visiter Rio de Janeiro avec un guide francophone, n'est pas seulement utile, mais souvent indispensable. En effet, vous pourrez toujours vous promener par vos propres moyens sur la plage de Copacabana ou d'aller au jardin botanique, cependant, pour aller dans des endroits plus spécifiques, comme visiter des favelas ou d'aller un peu plus loin dans l'État de Rio, un guide vous serra d'une grande utilisée.


19/07/2017

Guide francophone à Rio de Janeiro

Guide francophone à Rio de Janeiro

Visiter Rio de Janeiro avec un guide francophone, n'est pas seulement utile, mais souvent indispensable. En effet, vous pourrez toujours vous promener par vos propres moyens sur la plage de Copacabana ou d'aller au jardin botanique, cependant, pour aller dans des endroits plus spécifiques, comme visiter des favelas ou d'aller un peu plus loin dans l'État de Rio, un guide vous serra d'une grande utilisée.

Un guide pour votre sécurité

Avoir les services d'un guide pour visiter Rio, va non seulement vous faire gagner un temps précieux, mais en plus vous serrez guidée d'une façon plus spécifique afin de s'occuper de votre sécurité. En effet, seule une personne locale, voir un guide expérimenté sur le terrain, peu connaitre les rues auxquelles il est possible de s'aventurer et celles qu'ils faud évitait à tout prix.

Les sites à visiter à Rio

"À cidade Maravilha" la ville merveilleuse comme l'appel les Brésilien sont une ville énorme. Même un paoliste, arrivé tout fraichement à Rio, ne serra pas en terrain conquis.
Voici les sites qu'il vous appartient de visiter comme touriste : Le Pain de Sucre, le Corcovado, le jardin Botanique, les plages de Copacabana - Ipanema - Leblon, le Centre historique de Rio - Santa Teresa, le Parc National de Tijuca, Barra da Tijuca, la plage pêpe à Barra, la plage de la réserve à Barra et Recreio, Prainha, Grumari, la favela Rocinha, Niterói.

Les villes à visiter dans l'état de Rio

Pour commencer direction vers la côte du soleil, avec la région des lacs : Cabo Frio, Arial do Cabo, Búzios.
Direction vers la côte verte : Ilha Grande, Paraty.
Direction enfin vers la serre - la montagne : Petrópolis (Itaipava), Teresópolis

Le Brésil fait 16 fois la France, l'État de Rio fait 43 mille km², des chiffres qui parlent d'eux-mêmes. Si vous souhaitez, visiter en toutes sécurités Rio de Janeiro, vos evaders le temps d'une journée, voir d'un week-end, ou bien encore, avoir un guide francophone qui vous programme un circuit sur mesure et vous accompagne à travers toutes ses destinations, contactez-moi, j'aurai le plaisir de vous faire découvrir les meilleurs de Rio et de son état.

Visite du centre historique de Rio

Visite du centre historique de Rio

Visitez le centre historique à Rio, n'est pas une simple petite ballade. Connaitre les lieux sont indispensables, car le centre est grand, et pour pouvoir aller d'un endroit à un autre, il faut y aller à pied. C'est une visite ou l'on doit être chausser avec une bonne paire de tennis et non pas en Havaianas. Cette escapade, j'ai dû la faire plus de cent fois. En été, vers le mois de décembre, le centre, c'est un four à ciel ouvert. Je commence toujours ma visite par la place XV. C'est là que se trouve les féries pour faire la traversée Rio Centre Niterói. Nous pouvons apercevoir une superbe vue de la baie dans face, et un peu plus prêt l'île fiscale.

Après cette mise en bouche, je poursuit la visite en allant vers la rue Rio Branco. De là, je vais m'engouffrer dans la rue Uruguaiana, s'y trouve un marché populaire, on y trouve de tous. C'est très braillant, on pourrait confondre les lieux avec la Thaïlande. Les touristes sont enchantés, car souvent, ils achètent des petites babioles, des souvenirs pour deux fois rien. Ce n'est pas encore l'heure de la pose, je poursuis donc vers un autre quartier vers Cinelandia ou se trouve le Théâtre municipal.

La visite est déjà à son comble, et va devenir une apothéose quand j'arrive à L'arc de Lapa. Dans une rue qui s'engouffre, je poursuis ma visite vers le fameux escalier multicolore Selarón.. Ce site nous redonne le sourire et un peu d'énergie. C'est un quartier sensible, il met arriver de poursuivre mon chemin vers Santa Teresa toujours à pied. Pour des raisons de sécurité, je vous recommande encore une fois, soit d'y aller en Taxi, soit d'y aller avec un guide. Le chemin n'a qu'une succession de marche et ce chemin est encerclé de favelas. La visite se poursuit à la Cathédrale Saint-Sébastien. C'est leur de la pose, un repas bien mériter nous attendent. De ce fait, je reviens vers la rue Rio Branco. Mon choix est vite fait, avec une churrascaria bon marcher. Un buffet d'assortiment de chaud et froid, plus des viandes à volonté font office de plaisir et des vacances réussis. C'est le meilleur moment de la journée, pour les amateurs de gastronomie.

Lapa

Lapa est un quartier de Rio de Janeiro situé entre Santa Teresa et le Centre. On y trouve notamment les fameuses arches de Lapa sur lesquelles passent le Bonde Elétrico (Bondinho). Ces arches sont un ancien aqueduc qui fut reconverti avec l’arrivée du tramway. C’est l’un des quartiers les plus animés en fin de semaine avec beaucoup de musique dans les bars et sur la place qui jouxte les arches. On peut y écouter de la Samba, du Forró, de la Música Popular Brasillera, mais également la musique électronique et le rock 'n' roll. Au cours des dernières années, la région s'est imposée comme une destination incontournable pour les touristes étrangers dans la ville.

Escalier Selarón

L'escalier Selarón, est une voie publique en escalier située entre les quartiers de Santa Teresa et Lapa.
Attraction touristique de la ville, l'escalier a la particularité d'être orné, sur toute sa longueur, de plus de 2 000 carreaux de faïence venant de 120 pays différents. L'escalier est une œuvre de l'artiste d'origine chilienne Jorge Selarón (1947-2013), résident du quartier et arrivé au Brésil en 1983, qui a décoré plusieurs lieux publics de Santa Teresa et de Lapa. Elle a été réalisée à l'occasion de la coupe du monde de football de 1994. Visite du centre historique.

Santa Teresa

Santa Teresa est un quartier sur les hauteurs de la Zone Centrale de Rio de Janeiro. Il prend son nom du couvent des Carmélites dédié à Santa Teresa d'Avila. Il connut un grand essor au XIXe siècle est continue à ce jour de présenter un grand intérêt artistique, culturel et touristique. L'image du quartier est fortement associée au petit train électrique (Bondinho) qui en parcourt les axes principaux et le relie au centre. Santa Teresa est bordé par les quartiers de Centro, Lapa, Cidade Nova, Rio Comprido et Catumbi dans la Zone Centrale, Laranjeiras, Cosme Velho, Botafogo, Catete, Gloria dans la zone sud, et Alto da Boa Vista dans la Zone Nord. Visite du centre historique

Cathédrale Saint-Sébastien

La cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro est l'un des principaux sanctuaires catholiques de la ville de Rio de Janeiro, au Brésil.
Édifice atypique construit de 1964 à 1976, elle est représentative du courant brutalise de l'architecture moderniste. Ses lignes avant-gardistes ne sont pas sans rappeler les pyramides précolombiennes, symbole d'union entre ancien et nouveau monde.
La cathédrale Saint-Sébastien (dite également cathédrale métropolitaine) est le siège de l'archidiocèse catholique de Rio de Janeiro.

La visite touche à sa fin, cependant malgré les jambes lourdes, il va falloir faire encore un petit effort. Direction vers le musée d'hier et d'aujourd'hui. Un petit bijou d'architectures. Ce musée et ses alentours ont été rénovés pour Après les JO de Rioles JO de 2016. En marchant dans le prolongement des anciennes docs, des fresques de peintures énormes nous éblouissent et nous obligent a sortir nos appareils photos pour immortaliser cet art. Pour conclure cette visite exceptionnelle, je reviens sur mes pas, en m'attardant quelques minutes devant l'église de Candelaria. C'est presque fini, j'en rajoute avec une visite à la brasserie Colombo. Le temps d'apprécier à la fois des pâtisseries et une architecture sublime. Je suis un des rares guides francophones, qui vous propose cette visite en centre historique à pied, et en plus en privatif.

Musée de Demain

Le Musée de Demain ( Museu do Amanhã) est un musée inauguré le 17 décembre 2015 par Dilma Rousseff. Situé à Rio de Janeiro, au bord de la baie de Guanabara, le bâtiment l'abritant a été conçu par l'architecte Santiago Calatrava Valls. Il est consacré à la création de l'Univers et à l'avenir de l'humanité.

Église Candelária

L'Église de Candelária (Igreja de Nossa Senhora da Candelária), est une église historique importante dans la ville de Rio de Janeiro. Elle a été construite et décorée au cours d'une longue période, à partir de 1775 jusqu'à fin du XIXe siècle. L'église combine l'architecture baroque de sa façade avec l'architecture néoclassique et des éléments néo-renaissance à l'intérieur.

Paineiras & Corcovado (Forêt de Tijuca)

Paineiras & Corcovado (Forêt de Tijuca)

Cette promenade jusqu'au Corcovado, ou ce trekking jusqu'au Christ Redentor et une des plus fantastique que je réalise dans la forêt de Tijuca. En immersion totale dans la forêt de Tijuca, elle a un plus sur les autres, car la finalité de la randonnée à un but avec la visite du symbole le plus important au Brésil et un des plus connus au monde.

Paineiras & Corcovado (Forêt de Tijuca)

Le trille comme au "Alta da Boa Vista", jusqu'au circuit des "Paineiras" de 6 km, pour emprunter la route "Estrada do Redentor" et finir au point d'accès au Christ Rédempteur.

Dans les plus charmantes collines de Rio de Janeiro, qui fait partie du Parc National de Tijuca, se trouvent les plus grandes cartes postales de la ville et l'une des sept merveilles du monde, le Christ Rédempteur, au sommet de la montagne Corcovado. En plus du célèbre monument, les visiteurs observent divers points de ce secteur l'impressionnant visuel de Rio, par exemple, "Vista Chinesa, Mirante Dona Marta, Cachoeiras do Horto, Parque Lage".

Au pied du Corcovado, "Estrada do Redentor" est l'une de ses routes d'accès au Christ Rédempteur. En chemin, vous pouvez venir à travers les sources minérales et des douches naturelles qui sont de véritables douches, l'eau arrive fraiche de la montagne et plusieurs "Mirante" avec vue exceptionnelle sur la zone sud de Rio de Janeiro, y compris le "Rodrigo de Freitas, Praias de Copacabana, Ipanema, Leblon, Ilhas Cagarras".

À propos du "Morro do Corcovado", c'est une montagne de pierre de 704 mètres au-dessus du niveau de la mer, avec le monument du Christ Rédempteur. Une vue presque sur tous les quartiers de la ville de Rio de Janeiro. Ce monument a été élu en 2007, l'une des sept merveilles du monde moderne. La statue a été inaugurée le 12 octobre 1931, après environ cinq années de travail. Elle fait 38 mètres de haut et pèse environ 1.100 tonne. Bien avant la construction de la statue, le "Corcovado" était déjà une attraction touristique majeure. Le chemin de fer du Corcovado, était le premier chemin de fer du pays, qui a été ouvert en 1884, près de 50 ans avant la construction du Christ Rédempteur. Des milliers de visiteurs sont allés au Corcovado admirer la vue incomparable de la Ville Merveilleuse, jusqu'à ce jour.

Le Corcovado est l'un des sites les plus célèbres au monde et est l'une des attractions la plus prisée de Rio de Janeiro. Les grimpeurs d'alpinisme sont bénis par le Christ Rédempteur qui les accueille à bras ouverts.

Son histoire est liée au début de la pratique de l'alpinisme dans le pays datant de l'époque coloniale, quand alors l'empereur du Brésil, Dom Pedro I, a ouvert un sentier pour atteindre le sommet du Corcovado.

Pico da Mirim & Pico da Tijuca (Forêt de Tijuca)

Pico da Mirim & Pico da Tijuca (Forêt de Tijuca)

Ce trille n'est pas la plus dure, comme la Pedra da Gávea, mais c'est celle que je réalise le plus. En effet, elle se situe dans le dans le secteur A de la forêt de Tijuca. Le trille démarre par plusieurs points comme : "A Trilha dos Estudantes, la Cascatinha Taunay, la Capela Mayrink, O caminho Dom Pedro Augusto, Bom retiro". "Bom retiro", c'est l'endroit ou va commencer proprement dite le trille des pics.

Le "Pico da Tijuca" est le point le plus haut du Parc National de Tijuca, avec 1022 mètres d'altitude. Le "Pico da Tijuca" et le deuxième meilleur dans la municipalité de Rio de Janeiro, juste derrière le "Pico da Pedra Branca" avec 1024 mètres. Il est situé dans le secteur A du parc et c'est l'une des plus anciennes pistes du PNT donnant sur le "Maracanã, Santa Tereza, Centro da cidade", la montagne "Serra dos Órgãos, Parque Estadual da Pedra Branca, Baía da Guanabara, Alto Mourão, Pão de Açúcar" et les parties de la "zonas sul" et "norte". Accessible par le Trek ou l'escalade, son plateau permet l'observation de la ville en 360 º, ce qui en fait une référence Rio dans la pratique de l'alpinisme.

La monté de la pierre : dans le dernier tronçon de piste, 117 marches taillées dans la pierre brute vous séparent du sommet. En montant les escaliers, arrêtez-vous un instant afin de jeter un coup d’œil au alentour : il y a déjà une vue magnifique avant d'atteindre le sommet. Et attention vers le bas, les plus sensibles au vertige devraient prendre des précautions supplémentaires !

Trek modéré avec quelques sections nécessitant l'usage des mains en raison de la pente.

Deux pistes en un : dans une voie rapide tirée de la piste principale de "Pico da Tijuca', vous pouvez atteindre un pic inférieur, le "Tijuca Mirim", avec une altitude de 917 m. C'est une option pour ceux qui ont une condition physique inférieure, le trille est plus léger que le reste de la piste du "Pico da Tijuca"

Des Escapades sur Rio

Galerie Photos