France-Rio | Les Randonnées les plus difficiles à Rio

Deux randonnées sont d'un niveau assez sportif pour ne pas dire, très physique : La Pedra da Gavea et la randonnée Pedra et la randonnée Parc d'État de la Pierre Blanche.


16/12/2017

Les Randonnées les plus difficiles à Rio

Les Randonnées les plus difficiles à Rio

Deux randonnées sont d'un niveau assez sportif pour ne pas dire, très physique : La Pedra da Gavea et la randonnée Pedra et la randonnée Parc d'État de la Pierre Blanche.

Randonnée Pedra da Gávea (Forêt de Tijuca)

Randonnée Pedra da Gávea (Forêt de Tijuca)

Trekking ou randonnée à la Pedra da Gávea, est le sentier le plus hard de toutes les randonnées de Rio. Le reste à côté, est incomparable. La difficulté physique est t'el qu'après seulement les 30 à 45 premières minutes nous croissons la plupart du temps des touristes qui retournent en bas, avant même d'avoir pu atteindre le sommet. Marcher à travers les racines des arbres avec un dénivelé important, épuise rapidement les marcheurs. Seules ceux qui auront un courage à toutes épreuves pourront franchir se cape et terminer jusqu'au bout cette randonnée.

  • Durée : 9 h - 14 h
  • Difficulté : forte
  • Condition Physique : forte
  • Orientation : modéré
  • Attraction : vue sur les principales montagnes de la ville de Rio de Janeiro
Randonnée Pedra da Gávea (Forêt de Tijuca)

Après deux heures de marches intensives, on arrive à une petite partie plus technique. Il va falloir utiliser les pieds et les mains pour gravir cette roche. Souvent, des guides passent tôt le matin et laissent des cordes, ce qui facilite la montée et la descente. Mais pas de panique, cette partie d'escalades et faisables pour tout le monde. Une fois gravi, le plus dur est fait, il ne reste que peu à parcourir, mais toujours avec une bonne inclination, donc l'effort n'a pas de tout repos. C'est qu'une fois en haut, que l'on peut vraiment souffler et apprécier la vue. La vue est incroyable. On a presque envie de camper sur place et de ne plus redescendre.

Randonnée Pedra da Gávea (Forêt de Tijuca)

Pedra da Gávea

La "Pedra da Gavea" est l'une des plus célèbres formations rocheuses de Rio de Janeiro et l'aventure la plus admirée de la ville. La "Pedra da Gavea" est le plus grand bloc de roche par la mer dans le monde du haut de ses 842 mètres il est possible de voir les principales montagnes de la ville de Rio de Janeiro, en plus de la baie de "Guanabara, Ipanema, Leblon, São Conrado, Barra Tijuca" et de la région montagneuse.

Randonnée Pedra da Gávea (Forêt de Tijuca)

Sur la piste des défis traditionnels de la "Pedra da Gávea" il faut environ deux heures et demie pour la parcourir et c'est un niveau difficile de la section escalade appelé "Carrasqueira". La marche est raide et représente plusieurs obstacles naturels que nous devons surmonter. Dans cette partie de "Carrasqueira" il n'est pas nécessaire d'avoir de l'expérience.

Cette randonnée a lieu dans le secteur C du parc national de Tijuca, ce qui signifie que nous sommes à l'intérieur de la forêt atlantique Rio. Nous avons de grandes possibilités pour trouver des animaux sauvages lors du parcours. Rappelons que le temps est chaud et humide, ce qui rend le Trek de la "Pedra da Gavea" un excellent exercice.

  • En savoir plus
  • Randonnée Parc da Pedra Branca (Rio de Janeiro)

    Randonnée Parc da Pedra Branca (Rio de Janeiro)

    Situé à l'ouest de la ville de Rio de Janeiro, le parc d'État de la Pierre Blanche (Parque Estadual da Pedra Branca – RJ), est considérée comme l'un des plus grands parcs urbains du monde naturel. Créé en 1974, il a environ 12 500 hectares de terres couvertes par la végétation typique de la forêt atlantique, une superficie quatre fois plus grande que le parc national de Tijuca (équivalant à 12 500 stades de Maracana). Accueil au plus haut point de la ville, le pique de la Pierre Blanche (Pico da Pedra Branca) avec 1024 mètres d'altitude. Aujourd'hui, le parc est sous la protection de l'Institut d'État des forêts Fondation (IEF).

    • Durée : 9 h - 14 h
    • Difficulté : modéré
    • Condition Physique : modéré
    • Orientation : modéré
    • Attraction : Pico da Pedra Branca

    Situé entre les grandes zones urbaines (comme les districts de Jacarepaguá, Marechal Hermes, Bangu, Campo Grande, Recreio dos Bandeirantes et Guaratiba), le parc subit la pression urbaine intense. Le parc offre un grand service à la population de Rio, il est responsable de la fourniture des grands barrages : "Pau da Fome do Camorim, de Taxas e do Engenho Novo". Dans l'ensemble, la Pedra Branca offre plusieurs options de Randonnées et des visites écologiques.

    Il y a trois accès pour visiter le parc : un à Taquara Núcleo Pau da Fome, et l'autre à Realengo, où il y a une production de plants et de semences ; et à Jacarepaguá o Núcleo Camorim. Il est important d'être accompagné par un guide. Parmi les randonnées les plus pratiqués, et celle qui mène à la crête de la montagne, jusqu'au point le plus haut de la ville. La montée, environ 11 km peut prendre plus de trois heures, selon la vitesse de ceux qui marchent. Un inventaire des animaux est indiqué dans le parc, il y a au moins 220 espèces d'oiseaux, 38 reptiles, 12 amphibiens et 79 des mammifères, et espèces de poissons et d'invertébrés. Plusieurs d'entre elles sont menacées d'extinction, comme le renard mangeur de porc (Tayassu tajacu), le "preguiça" (Bradypus variegatus)...

    Les principales attractions sont l'aqueduc du XIXe siècle, au coin de la "Represa da Figueira", coin de la "Represa da Padaria", ainsi que des broméliacées et des arbres typiques de la forêt atlantique.

    Açude do Camorim

    Randonnée Parc da Pedra Branca (Rio de Janeiro)

    À l'intérieur de la forêt, dans un bassin fermé par les montagnes, se trouve l'incroyable barrage de Camorim, d'une superficie de 210 000 m³ et de 18 mètres de profondeur, 435 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'Açude possède l'incroyable chute d'eau qui semble ne pas être naturelle mais a été planifiée par Sampaio Corrêa et construite par Henrique de Novaes en 1908, formant l'un des plus beaux coins de la ville merveilleuse.

    Origine du mot Camorim

    Camorim est un nom dérivé de Tupi "CAMURY", CA (Mata) et MURY (mouche ou moustiques), "tue avec beaucoup de moustiques". Ce nom désigne le quartier et sa principale voie d'accès, le barrage et une cascade. La région entière appartenait à Gonçalo Correia de Sá et était connue sous le nom de Pirapitingui (poisson à écailles blanches). Dans celui-ci, Correia de Sá possédait l'ancienne ferme du Camorim, où, en 1625, il a ordonné d'élever la chapelle de São Gonçalo de Amarante, patron de la place, qui existe jusqu'à aujourd'hui.

  • En savoir plus

  • Visites et randonnées Rio

    Galerie Photos