France-Rio | Musée historique national

Le circuit de l'exposition commence au rez-de-chaussée, dans la salle des escalators, avec la sculpture équestre de D. Pedro II, par Francisco Manoel Chaves Pinheiro. Dans le hall du deuxième étage, on a accès à la galerie avec un plafond décoré par Carlos Oswald. Les expositions présentent l'histoire du Brésil : collection traditionnelle, pièces contemporaines et ressources multimédias aident le visiteur à comprendre l'histoire.


03/11/2017

Musée historique national

Musée historique national

Le circuit de l'exposition commence au rez-de-chaussée, dans la salle des escalators, avec la sculpture équestre de D. Pedro II, par Francisco Manoel Chaves Pinheiro. Dans le hall du deuxième étage, on a accès à la galerie avec un plafond décoré par Carlos Oswald. Les expositions présentent l'histoire du Brésil : collection traditionnelle, pièces contemporaines et ressources multimédias aident le visiteur à comprendre l'histoire.

L'histoire

À une extrémité de la mer avance, plus tard connu sous le nom taule, entre les plages de Ponta do Calabouço et Santa Luzia, dans le centre historique de Rio de Janeiro, les construits Portugais en 1603 la forteresse de Santiago, l'origine complexe architecturale qui abrite aujourd'hui la Musée historique national.

Au fil des siècles, d'autres bâtiments ont été ajoutés à la forteresse, comme l'arrestation du donjon (1693), pour la punition des esclaves ; maison Train (1762), à la garde du « train d'artillerie » (armes et munitions); l'Arsenal de Guerre (1764) et les Casernes pour abriter les troupes militaires (1835).

Pour son emplacement stratégique pour la défense de la baie de Guanabara et la ville elle-même, la région était une zone militaire jusqu'en 1908, lorsque la guerre Arsenal a été transférée au Ponta do Caju.

Dans les années 1920, le donjon Ponta a été mis à la terre et banitiser pour accueillir l'Exposition internationale commémorant le centenaire de l'indépendance du Brésil. Pour intégrer l'événement, les bâtiments de l'ancien Arsenal de Guerre ont été agrandis et « embellis », avec une décoration caractéristique de l'architecture néo-coloniale.

En 1922, ils ont été ouverts au public, qui abrite le « Grand Palais des Industries, » l'un des pavillons les plus visités de l'Exposition du centenaire, et deux galeries du Musée historique national, créé la même année par le président Epitácio Pessoa pour fournir le Brésil d'un musée dédié à l'histoire nationale.

À l'heure actuelle, le Musée national d'histoire occupe l'ensemble du complexe architectural de Dungeon Point et est devenu le plus important musée d'histoire du pays, rassemblant une collection de près de 258 000 articles, y compris des objets, des documents et des livres, et d'être une institution production et diffusion des connaissances.

De la forteresse de Santiago et de la prison du Donjon, seules les fondations demeurent. Cependant, reste à ce jour la maison de train, restauré dans son aspect colonial dans les années 1990, le bâtiment de la guerre d'Arsenal et son imposant patio Minerva et le pavillon d'exposition 1922, la bibliothèque actuelle, formant l'un des plus importants de l'articulation avec une superficie de 20.000m² entre les rues de Santa Luzia et Av. Alfredo Agache.

Le Musée historique national maintient dans la zone ouverte de 9000m² au public, des galeries d'exposition à long terme et temporaire, en plus de la bibliothèque spécialisée dans l'histoire du Brésil, histoire de l'art, muséologie et de la mode, les Archives historiques, avec d'importants documents écrits à la main, aquarelles, illustrations et photographies, y compris Juan Gutierrez, Augusto Malta et Marc Ferrez. Il maintient également des programmes destinés aux étudiants, aux enseignants, aux personnes âgées et aux communautés pauvres. Les domaines de la Réserve technique, du Laboratoire de conservation et de restauration numismatique (collection de pièces de monnaie et autres valeurs imprimées) peuvent être consultés, sur rendez-vous préalable. Cour intérieures pittoresques et une cafétéria conviviale offrent des options agréables pour un moment de repos.

Adresse

Praça Marechal Âncora s/n° Centro - Rio de Janeiro - RJ

Du mardi au vendredi de 10h à 17h30 - Les samedis, dimanches et jours fériés de 13 h à 17 h

Galerie Photos

Des Escapades sur Rio