France-Rio | Visite complète de la ville de Rio de Janeiro

Le titre dit tout ; sur cette page, vous devriez trouver votre bonheur, si vous êtes à la recherche d'informations précieuses sur les lieux touristiques à visiter dans la ville de Rio de Janeiro. Le centre historique de la ville de Rio, Copacabana, Ipanema, la forêt de Tijuca, les plus belles plages de Rio... Tout y est, n'oubliez pas une fois que vous terminer votre lecture de réserver vos visites, je me ferrais un plaisir de vous guider sur tous ses lieux magiques.


29/09/2017

Visite complète de la ville de Rio de Janeiro

Visite complète de la ville de Rio de Janeiro

Le titre dit tout ; sur cette page, vous devriez trouver votre bonheur, si vous êtes à la recherche d'informations précieuses sur les lieux touristiques à visiter dans la ville de Rio de Janeiro. Le centre historique de la ville de Rio, Copacabana, Ipanema, la forêt de Tijuca, les plus belles plages de Rio... Tout y est, n'oubliez pas une fois que vous terminer votre lecture de réserver vos visites, je me ferrais un plaisir de vous guider sur tous ses lieux magiques.

Lieux d'intérêt à Rio de Janeiro

Lieux d'intérêt à Rio de Janeiro

Voici un article qui devrait vous intéresser, avec la liste des lieux d'intérêt à Rio de Janeiro.

Copacabana

Copacabana est l'un des quartiers les plus connus de la ville. Le quartier est animé et rempli de bons restaurants, cinémas, banques. À partir des années 1960, la renommée de Copacabana grandit et attire davantage d'habitants que le quartier ne peut en contenir. Il forme un microcosme unissant des familles de classes sociales différentes dans un espace réduit entre la mer et la montagne.

Copacabana possède l'une des plus belles et célèbres plages de la planète, en demi-lune s'étendant sur 4,5 km, de Leme jusqu'à l'Arpoador, longeant l'avenue Atlântica. Elle est surnommée en Portugais la Princesinha do Mar, soit la « petite princesse des mers ». Copacabana est un des emblèmes touristiques de Rio de Janeiro, comme le Corcovado ou le mont dû Pain de Sucre. La plage est le lieu de nombreux événements et manifestations. Le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, un gigantesque feu d'artifice est tiré devant environ deux millions de personnes rassemblées et habillées en blanc. Comme le vœu, la tradition, à minuit, des fleurs sont jetées dans la mer.

Ipanema

Ipanema est un quartier riche, chic et branché de la zone Sud de la ville de Rio de Janeiro au >Brésil. Il est bordé par le très chic Leblon à l'ouest, Lagoa (Lagoa Rodrigo de Freitas) au nord, Arpoador à l'est et l'océan Atlantique au sud.

Ce quartier possède une des plages les plus belles et plus connues du monde, juste à côté de celle de Copacabana. Elle s'étire sur 2,6 km, et est prolongée par la plage de Leblon. Elle est surplombée par la favela de Vidigal.

Arpoador

Arpoador est un quartier résidentiel de la ville de Rio de Janeiro, situé en front de mer, à la rencontre des quartiers d'Ipanema et Copacabana. Il tire son nom de la Pedra do Arpoador, un promontoire rocheux qui marque le début de la plage d'Ipanéma.

La Pedra do Arpoador offre une belle vue sur les plages d'Ipanema et Leblon. De nombreuses personnes, en particulier des touristes, s'y retrouvent pour assister au coucher du soleil qui, en été, disparaît dans l'océan.

On trouve sur le front de mer un fort militaire construit sur un promontoire rocheux et qui domine la plage de Copacabana, la plage du diable (Praia do diabo), le parc Garota d'Ipanema possède un site de musculation.

Arpoador est un lieu fréquenté pour la pratique du surf et du bodyboard, en particulier au pied de la "Pedra do Arpoador" (posto 7) ou de nombreux professeurs proposent des leçons de surf toute l'année.

Le Parc de Tijuca

Situé au cœur de Rio de Janeiro, avec accès par la zone Nord, Sud et Ouest, le parc national de Tijuca protège la plus grande forêt urbaine du monde replanté par l'homme, avec une extension de 3.953ha de Forêt Atlantique. Il est le parc national le plus visité du Brésil, recevant plus de trois millions de visiteurs par an, entre les Brésiliens et les étrangers de tout âges.

Le Corcovado

Le Corcovado (« bossu » en portugais) est l'un des nombreux reliefs de la ville de Rio de Janeiro. Il s'élève à 710 mètres d'altitude. Il est célèbre pour accueillir en son sommet la statue du Christ Rédempteur, l'un des principaux symboles de la ville et du pays, et pour offrir une vue sur l'ensemble de la zone sud de la ville. Randonnée jusqu'au Corcovado.

Christ Rédempteur

Le Christ Rédempteur (O Cristo Redentor) est une grande statue du Christ dominant la ville de Rio de Janeiro au Brésil, du haut du mont dû Corcovado. Elle est devenue au fil des ans un des emblèmes reconnut internationalement de la ville, au même titre que le Pain de Sucre, la plage de Copacabana ou le carnaval de Rio.

Classé monument historique depuis 1973, le Christ du Corcovado est l'un des endroits touristiques les plus fréquentés de Rio.

Le pain de sucre

Le Pain de Sucre (Pão de Açúcar), est un pic situé dans la ville de Rio de Janeiro au Brésil. Il culmine à 396 mètres d'altitude et est accessible par un téléphérique.

Le téléphérique actuel relie la base de Morro da Babilônia au sommet de Morro da Urca à 220 mètres d'altitude, puis le sommet du Pain de Sucre. Ce second tronçon long de 700 mètres est équipé de cabines sphériques panoramiques qui permettent de transporter 65 passagers toutes les vingt minutes, pour une ascension de trois minutes. Visite du pain de sucre à pied.

Santa Teresa

Santa Teresa est un quartier sur les hauteurs de la zone centrale de Rio de Janeiro. Il prend son nom du couvent des Carmélites dédié à Santa Teresa d'Ávila. Il connut un grand essor au XIXe siècle est continu à ce jour de présenter un grand intérêt artistique, culturel et touristique. L'image du quartier est fortement associée au petit train électrique (Bondinho) qui en parcourt les axes principaux et le relie au centre. Santa Teresa est bordé par les quartiers du Centro, Lapa, Cidade Nova, Rio Comprido et Catumbi dans la zone centrale, Laranjeiras, Cosme Velho, Botafogo, Catete, Gloria dans la zone sud, et Alto da Boa Vista dans la zone Nord. Visite du centre historique.

Escalier Selarón

L'escalier Selarón, est une voie publique en escalier située entre les quartiers de Santa Teresa et Lapa.
Attraction touristique de la ville, l'escalier a la particularité d'être orné, sur toute sa longueur, de plus de 2 000 carreaux de faïence venant de 120 pays différents. L'escalier est une œuvre de l'artiste d'origine chilienne Jorge Selarón (1947-2013), résident du quartier et arrivé au Brésil en 1983, qui a décoré plusieurs lieux publics de Santa Teresa et de Lapa. Elle a été réalisée à l'occasion de la coupe du monde de football de 1994. Visite du centre historique.

Jardin Botanique

C'est un des espaces verts les plus beaux et les mieux préservés de la ville, un exemple de diversité florale aussi bien brésilienne qu'étrangère. On peut observer environ 6 500 espèces (dont certaines menacées d'extinction).

Le jardin Botanique ouvre non seulement des monuments de valeurs historiques, artistiques et archéologiques, mais aussi une vaste bibliothèque spécialisée en botanique, avec plus de 32 000 volumes et le plus grand herbier du Brésil, avec environ 650 000 échantillons numérisés et disponibles au public sur son site Internet.

La lagune Rodrigo de Freitas

La lagune Rodrigo de Freitas (lagoa Rodrigo de Freitas) est une étendue d'eau située dans la zone sud de la ville de Rio de Janeiro au Brésil, entouré par les quartiers urbains d'Ipanema, Leblon et Lagoa. Cet étang où lagon est alimenté en eau salée grâce à un petit canal traversant le parc Jardin d'Allah (Jardim d'Alá) qui se jette dans l'océan Atlantique.

  • En savoir plus
  • Tourisme à Rio de Janeiro

    Tourisme à Rio de Janeiro

    Faire du tourisme à Rio de Janeiro, c'est forcément aller visiter le Corcovado, le Pain de Sucre, faire un city tour au centre historique. Sans parler que Rio, c'est la ville, mais il y a son état, avec la région de lacs, comme Cabo Frio, Arrial de Cabo, et la fameuse station balnéaire Búzios. Au sud de Rio, on trouve la côte verte, avec îlha Grande et Paraty. Pour finir la montagne, avec Teresópolis, Itapaiva, et Petrópolis. Vous avez à peine une semaine, voire 15 jours de vacances, inutiles de vouloir aller trop loin, Rio vous offre, une magie incomparable avec une riche activité touristique. C'est une ville, un état, certainement le plus beau qu'il soit au monde.

    Rio de Janeiro la ville

    Quand on vient pour la première fois au Brésil, généralement, on débarque à Rio de Janeiro. La première chose que veulent faire en général les touristes, c'est d'aller marcher sur le bord de mer de Copacabana. C'est normal, ce nom est mythique. Copacabana fait rêvé, avec sa plage de sable fin. Pourtant, le quartier de Copacabana est de plus en plus délaissé par les Cariocas, au détriment de quartier plus en vogue, comme Ipanema et Barra da Tijuca. Malgré tout Copacabana est incontournable pour les touristes. Ce qu'il y a de bien, quand on voyage seul, c'est d'être à Copacabana. On a l'impression, qu'on ne l'ait jamais vraiment. De "Copa", comme l'appel, les Cariocas, il vous faut à peine 30 minutes pour aller sûr la plage rouge de l'Urca. C'est une petite balade, qui vous permettra de visiter le Pain de Sucre.

    Pour aller sur le deuxième site, le Corcovado, vous pouvez choisir d'y aller soit en Taxi, soit par le petit train avec le Bondinho, soit en randonnée et traversant la montagne Paineiras à partir de la place de Boa vista. Il est primordial de contracter un guide, car la forêt de Tijuca, est immense, et le risque de se perdre et réelle. Une fois réaliser ses deux visites phares, le Pain de Sucre et le Corcovado, vous pouvez poursuivre votre de goût d'aventure en visitant le centre Historique. Là encore, sans guide, vous risquez de tourner en rond. Généralement, je commence m'a visite à partir de la place XV.

    Rio, il fait toujours beau ou presque, mais comme partout, il arrive qu'il pleuve. Alors, il est possible de revoir ses plants. Rien de bien grave, mise à part de prendre un k-way et éventuellement un parapluie. Dans ce cas, nous avons le choix pour aller visiter des musées. Pour ceux qui aiment ça, ils vont être ravis. Le Musée d'Art Moderne et le Musée de Demain fera leur bonheur, avec un supplément d'une visite dû Centre Culturel de la Banque du Brésil. Nous pouvons aussi faire un petit tour en bateau sur le ferries (CCR Barcas) qui fait la traverser le centre de Rio - Niteroi, pour aller voir le Musée d'art contemporain de Niterói.

  • En savoir plus
  • Le Parc de Tijuca (La forêt de Tijuca)

    Le Parc de Tijuca (La forêt de Tijuca)

    Il est sans aucun doute une des plus belles attractions de la ville merveilleuse de Rio. Divisé en trois secteurs : 1- Floresta 2- Serra da Carioca 3- Pedra Bonita/Pedra da Gávea - le PNT a des options de programme pour tous les publics : des zones de pique-nique et des barbecues jusqu'au vol livrent, l'escalade, la randonnée et autres activités. Parmi les célèbres cartes postales du pays, sont la montagne du "Corcovado", où se trouve la statue du Christ Rédempteur, une des sept merveilles du monde moderne la Vista Chinesa, la Pedra da Gávea, le Parque Lage et les Paineiras.

    Histoire du parc national de Tijuca

    Le parc national de Tijuca a été créé le 6 juillet 1961, mais son histoire commence bien avant ...

    Aux XVIIes et XVIIIes siècles, le massif da Tijuca a été, pour la plupart, occupé et ravagé par l'extraction du bois et l'utilisation de monocultures, en particulier le café, qui a conduit à de graves problèmes environnementaux, avec effet dans la ville de Rio de Janeiro. Le plus notable d'entre eux est le manque d'eau. Systèmes qui ont capturé l'eau dans le "Serra da Carioca" et "Alto da Boa Vista" pratiquement taries et dans un cas pionnier de l'importance des services environnementaux fournis par les milieux naturels, ont commencé un processus d'expulsion et de la récupération de la végétation naturelle.

    En 1861, les forêts de Tijuca et "Paineiras" ont été déclarés par D. Pedro II comme les forêts de protection et ont ensuite commencé un processus d'expropriation des petites exploitations et des exploitations agricoles, en vue de promouvoir le reboisement et permettre la régénération naturelle de la végétation. Il est encore possible d'identifier les plantes de café, les bâtiments et les ruines de l'ancienne ferme, comme le "Solidão, Mocke" et "Midosi", entre autres. On peut dire que le Tijuca est parmi les pionniers des zones protégées dans le monde, car il est plus ancien encore que Yellowstone, le premier parc national, créé en 1872, aux États-Unis.

    Le reboisement de la mission a été confié au major Manoel Gomes Archer, qui a commencé à travailler avec six esclaves, des contremaîtres, les superviseurs et les employés qui ont lancé le reboisement. En tout justes 13 ans, plus de 100.000 arbres ont été plantés, principalement des espèces de l'Atlantique. Le remplacement du major Archer, baron d'Escragnolle, a gardé les efforts de reboisement et a également commencé un travail d'aménagement paysager faisant face à l'usage du public et de la contemplation. Sous la coordination du célèbre paysagiste français Auguste Glaziou, la forêt a été transformée en un magnifique parc avec des lieux, des aires de loisirs, des fontaines et des lacs. L'allée d'eucalyptus et de quelques conseils que nous voyons aujourd'hui sont des vestiges de ce travail. La plantation a été poursuivie dans les années suivantes et associées au processus de régénération naturelle, formée la grande forêt existante aujourd'hui dans le massif da Tijuca.

    Après des années de négligence relative et les efforts de maintenance occasionnelle, la forêt de Tijuca a eu une période de forte reprise dans la gestion Millionnaire et mécène "Raymundo Ottoni de Castro Maia", dans les années 1940 revitalisations inclus l'ouverture de restaurants Os Esquilos et Cascatinha, la consolidation des routes et des coins internes et aménagements paysagers de Roberto Burle Marx.

    En 1961, le massif da Tijuca - "Paineiras, Corcovado, Tijuca, Gávea Pequena, Trapicheiro, Andaraí, Três Rios e Covanca" - a été transformé dans le parc national, recevant le nom de parc National de Rio de Janeiro, avec 33 kilomètres carrés. Six ans plus tard, le 8 février 1967, son nom a finalement été changé pour le parc National de Tijuca, et 4 juillet 2004, un décret fédéral élargi les limites du parc pour 39,51 kilomètres carrés, incorporant des endroits comme "Serra dos Pretos Forros e Morro da Covanca".

    Le patrimoine naturel est sans aucun doute le plus connu et établi dans le parc, mais son occupation sur quatre siècles a créé un patrimoine historique et culturel précieux, qui constitue aujourd'hui une importante collection qui doit être préservée.

  • En savoir plus
  • Les plages de Rio de Janeiro

    La plage de Prainha

    Les plages sont l'une des raisons qui font de Rio une telle destination attrayante. La mer bleue, offre une baignade rafraîchissante, idéal pour renouveler votre énergie. Ces plages embellissent une ville qui parfois se confond avec des Building et c'est la meilleure option pour les journées chaudes.

    En zone sud de Rio, les plages les plus populaires sont : Copacabana, Ipanema et Leblon. Sur ses plages, il existe plusieurs postes de secouristes, où vous pouvez aller aux toilettes et prendre une douche.Le poste 6 par exemple, est proche de fort de Copacabana. En zone Ouest, en général, les plages offrent des vagues plus favorables pour le surf, comme Barra da Tijuca et Joatinga.

    Profiter lors de votre séjour de marcher sur le bord de mer de Copacabana et connaître le célèbre dessin noir et blanc du sol. Une autre option est de faire du vélo, la ville, aujourd'hui, propose des locations avec des applications de téléphone.
    À Ipanema profité les jours ensoleillés pour vous garantir d'un spectacle avec le coucher de soleil du Arpoador.
    Prenez une eau de noix de coco froide dans l'un des kiosques dispersés le long de la plage.

  • En savoir plus
  • Lieux à voir dans le vieux Rio de Janeiro

    Lieux à voir dans le vieux Rio de Janeiro

    Rio ce n'est pas seulement que de belles plages, Samba et la chaleur des gens qui y vivent. Voici des endroits à rencontrer à Rio de Janeiro d'antan et afin de revivre l'histoire de l'ancienne capitale du brésil.

    Rio de Janeiro a connu plusieurs changements ces dernières années en raison des Jeux olympiques de 2016, mais il est encore possible de faire de nombreuses visites historiques du vieux Rio et de sauver son histoire.

    La ville a été fondée en 1565 par Estácio de Sá et a été la capitale du Brésil de 1763 à 1960. En 1808, la famille royale portugaise a fui le Portugal en raison des invasions napoléoniennes et s'est installée dans la ville, ce qui a fait de Rio la ville la plus importante du nouvel Empire portugais - et la seule capitale européenne à l'extérieur de l'Europe. Pour connaître un peu l'histoire de Rio de Janeiro, j'ai séparé plusieurs endroits afin de vous divertir encore davantage dans la ville.

    Aqueduc Carioca

    Visite du vieux Rio de Janeiro

    Créé en 1750 pour résoudre le problème du manque d'eau dans la ville, l'aqueduc de Carioca, aujourd'hui, est connu sous le nom d'Arcos da Lapa, l'une des cartes postales les plus célèbres de Rio de Janeiro. L'aqueduc a été fait pour prendre de l'eau du fleuve carioca à la fontaine de Largo da Carioca, reliant le Morro de Santa Teresa à Santo Antônio, le Largo da Carioca. Lorsque vous regardez les peintures de l'époque, vous pouvez voir un peu ce qui était l'endroit au début du XIXe siècle, totalement différent de la zone bohème d'aujourd'hui. Aujourd'hui, il y a plusieurs bars, discothèques et le marché de la rue informelle vendant des boissons.

    Les attractions gastronomiques sont nombreuses, cependant deux font partie de la culture carioca : le restaurant Cosmopolitan, et le célèbre pour avoir créé le "Filet a Osvaldo Aranha" et le nouveau Capela portugais et son délicieux riz cabrito. Le cirque Voador, derrière l'aqueduc, est l'une des salles de concerts les plus légendaires de la ville.

    Rue Lavradio

    Visite du vieux Rio de Janeiro

    Cette rue de Lapa, au centre de Rio de Janeiro, a été fondée en 1777 par le marquis de Lavradio, qui a construit sa maison au coin de Rua da Relação. Le manoir existe jusqu'à aujourd'hui et est le siège de la Société brésilienne des beaux-arts. Dans la rue, des personnages importants de l'histoire du Brésil vivaient, comme Duque de Caxias, ce qui faisait de cette adresse noble du vieux Rio. Un autre bâtiment historique célèbre dans la région est le palais Maçonico de Lavradio, qui a été fondé en 1839 au numéro 97. Au début du 19e siècle, la rue Lavradio était l'un des centres amusants de Rio Antigo avec différents théâtres. Aujourd'hui, il est encore possible de passer un bon moment dans la région. En plus de plusieurs bars, la fête des antiquités de Rio Antigo sur la rue Lavradio se déroule tous les 1ers samedis du mois et est toujours animée avec de la musique, de la bière, de la nourriture...

    Paço Imperial et Rua Primeiro de mars

    Visite du vieux Rio de Janeiro

    Le Paço Imperial est l'un des endroits avec une forte influence portugaise à Rio de Janeiro. Il a été construit au 18e siècle, fonctionnant comme siège des décisions du Rio Real et aussi impérial. Aujourd'hui, le Paço est un espace culturel avec de nombreuses activités et vaut la peine de visiter une partie du vieux Rio. Parlant d'art, Rua Primeiro de mars, où se trouve le Paço, a une autre attraction incontournable dans la ville - le Centre culturel Banco do Brasil (CCBB). En plus d'être l'un des principaux espaces d'art à Rio, le bâtiment a été le siège de la première Banque du Brésil et fait partie de l'histoire de la modernisation du pays.

  • En savoir plus
  • Galerie Photos